m
0

ASSISES OM GU EMPLOI  | enregistrements trouvés : 7

O
     

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 438 p.
Cote : R1391-QJ10

Les territoires amérindiens couvrent de vastes étendues de forêts tropicales et possèdent une forte valeur sociale et environnementale. Soumis à des contraintes et opportunités variées, ils sont de nos jours le siège de nombreuses transformations territoriales. Ces transformations sont complexes et multiformes. Elles impliquent l'adoption de nouveaux modes de production et de consommation, le réajustement des formes d'organisation sociale et des dynamiques de réaffirmation identitaire et territoriale. Or les liens entre tous ces processus sont encore mal compris, et rendent délicate la compréhension des dynamiques d'adaptation des systèmes amérindiens de gestion des ressources communes.
Les territoires amérindiens couvrent de vastes étendues de forêts tropicales et possèdent une forte valeur sociale et environnementale. Soumis à des contraintes et opportunités variées, ils sont de nos jours le siège de nombreuses transformations territoriales. Ces transformations sont complexes et multiformes. Elles impliquent l'adoption de nouveaux modes de production et de consommation, le réajustement des formes d'organisation sociale et des ...

GUYANE ; AMERINDIEN ; PEUPLE ET MINORITE ; RESSOURCES NATURELLES ; FORET ; CAMOPI ; IDENTITE CULTURELLE ; MODE DE VIE ; WAYAMPI ; ETHNOLOGIE ; VIE LOCALE ; PARC NATUREL ; ASSISES DES OUTRE-MER ; CULTURE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°3 - 16 p.
Cote : A5369-CU4

La commune d’Awala–Yalimapo, créée en 1988, est située en Guyane française. Peuplée de Kali’na, peuple amérindien autochtone du littoral amazonien, elle affiche grâce aux carbets une identité forte. Là où beaucoup d’autres zones amérindiennes de la Guyane française ont été amenées à abandonner l’architecture traditionnelle et l’emploi des couvertures végétales, leur maintien ici permet de saisir non seulement les modes de construction, mais aussi un mode de vie, une organisation sociale, un rythme de la journée. La carbet abrite la culture des Kali’na, leur identité, leur actualité, et leurs choix au quotidien.
La commune d’Awala–Yalimapo, créée en 1988, est située en Guyane française. Peuplée de Kali’na, peuple amérindien autochtone du littoral amazonien, elle affiche grâce aux carbets une identité forte. Là où beaucoup d’autres zones amérindiennes de la Guyane française ont été amenées à abandonner l’architecture traditionnelle et l’emploi des couvertures végétales, leur maintien ici permet de saisir non seulement les modes de construction, mais ...

GUYANE ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; ARCHITECTURE ; AMERINDIEN ; HABITAT TRADITIONNEL ; IDENTITE CULTURELLE ; MODE DE VIE ; CULTURE ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°5/2004 - 5 p.
Cote : A4795-CA3

Le long du Maroni, fleuve frontière entre la Guyane française et le Surinam, vivent les Aluku et les Djuka, descendants des esclaves marrons échappés aux XVIIIe et XIXe siècles des plantations de la Guyane hollandaise. A l'écart des colons occidentaux, ils ont développé des cultures originales, mélanges de traditions des sociétés africaines dont ils étaient issus et d'emprunts aux Amérindiens. Malgré les bouleversements actuels, leur habitat reste un témoin remarquable de cette histoire absolument originale.
Le long du Maroni, fleuve frontière entre la Guyane française et le Surinam, vivent les Aluku et les Djuka, descendants des esclaves marrons échappés aux XVIIIe et XIXe siècles des plantations de la Guyane hollandaise. A l'écart des colons occidentaux, ils ont développé des cultures originales, mélanges de traditions des sociétés africaines dont ils étaient issus et d'emprunts aux Amérindiens. Malgré les bouleversements actuels, leur habitat ...

GUYANE ; NOIR MARRON ; HABITAT TRADITIONNEL ; VILLAGE ; SURINAM ; IDENTITE CULTURELLE ; TRADITION ; AMERINDIEN ; AFRICAIN ; ARCHITECTURE ; PATRIMOINE ARCHITECTURAL ; HABITAT ; CULTURE ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 13 p.
Cote : R0709-CU4

Un « Diagnostic culturel de la Guyane », commandé par la Région pour son futur « Schéma régional de développement culturel »

GUYANE ; POLITIQUE CULTURELLE ; IDENTITE CULTURELLE ; PRATIQUE CULTURELLE ; CREATION ARTISTIQUE ; CULTURE ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°76 - 11 p.
Cote : A5353-CU4

La musique créole est-elle une musique noire ? Le maloya, le séga à La Réunion, le kasé-ko, le kamoungué, le grajé, en Guyane, ont des origines africaines à travers la migration forcée des esclaves venus du Mozambique, de Madagascar, de l’Afrique de l’Est, pour ce qui est de La Réunion, ou de l’Ouest, pour ce qui est de la Guyane, via parfois les plantations portugaises ou hollandaises du Brésil ou du Surinam. Des formes hybrides résultent de tous ces brassages, y compris dans les villages fluviaux de la Guyane et du Surinam qui ont accueilli des communautés de Marrons, à la fin du XVIIe siècle et durant tout le XVIIIe siècle.
La musique créole est-elle une musique noire ? Le maloya, le séga à La Réunion, le kasé-ko, le kamoungué, le grajé, en Guyane, ont des origines africaines à travers la migration forcée des esclaves venus du Mozambique, de Madagascar, de l’Afrique de l’Est, pour ce qui est de La Réunion, ou de l’Ouest, pour ce qui est de la Guyane, via parfois les plantations portugaises ou hollandaises du Brésil ou du Surinam. Des formes hybrides résultent de ...

LA REUNION ; GUYANE ; MUSIQUE ; IDENTITE CULTURELLE ; CULTURE ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 156 p.
Cote : R1804-QJ10

Dans un avis adopté le 23 février 2017, la Commission nationale consultative des droits de L'Homme (CNCDH) s'est penchée sur "la place des peuples autochtones dans les territoires ultramarins français", première partie d'un travail plus global sur les droits de l'homme en Outre-mer, qui fera l'objet d'autres avis à venir et d'une publication. Pour cet avis, la CNCDH s'est focalisée sur les Amérindiens de Guyane et les Kanaks de Nouvelle-Calédonie, "les seuls peuples autochtones de la République française" selon les critères de l'ONU: antériorité dans un territoire donné; expérience de la conquête ou de la colonisation; situation de non dominance; revendication identitaire. Texte publié au Jorf du 12 mars 2017 : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000034167173
Dans un avis adopté le 23 février 2017, la Commission nationale consultative des droits de L'Homme (CNCDH) s'est penchée sur "la place des peuples autochtones dans les territoires ultramarins français", première partie d'un travail plus global sur les droits de l'homme en Outre-mer, qui fera l'objet d'autres avis à venir et d'une publication. Pour cet avis, la CNCDH s'est focalisée sur les Amérindiens de Guyane et les Kanaks de Nouvelle...

DROIT DES MINORITES ET PEUPLES AUTOCHTONES ; AUTOCHTONE ; DROIT INTERNATIONAL DES PEUPLES ; DROIT INTERNATIONAL ; AMERINDIEN ; CANAQUE ; GUYANE ; NOUVELLE CALEDONIE ; PEUPLE ET MINORITE ; DROITS DE L'HOMME ; MODE DE VIE ; DISCRIMINATION RACIALE ; POLITIQUE FONCIERE ; INSTITUTION COUTUMIERE ; ETAT CIVIL ; ORGANISATION DES NATIONS UNIES ; CULTURE ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°15 - 14 p.
Cote : A4115-CU7

Les mutations continues de l’environnement culturel des habitants de Guyane favorisent une prise de conscience des attentes des populations locales et de leur demande sociale en matière de lecture publique. Cela devrait à terme susciter l’émergence d’un public «?avisé?» malgré l’influence de la tradition orale. Par conséquent, face à la complexité du terrain sociologique, il est nécessaire de modifier les stratégies des acteurs et de les adapter aux réalités sociales et à la vie quotidienne des populations concernées. Pour atteindre ces objectifs, sur quelles représentations sociales peuvent reposer les interventions des acteurs?? Cette question trouvera sa réponse dans une perception objective de la réalité sociale des populations locales.
Les mutations continues de l’environnement culturel des habitants de Guyane favorisent une prise de conscience des attentes des populations locales et de leur demande sociale en matière de lecture publique. Cela devrait à terme susciter l’émergence d’un public «?avisé?» malgré l’influence de la tradition orale. Par conséquent, face à la complexité du terrain sociologique, il est nécessaire de modifier les stratégies des acteurs et de les adapter ...

GUYANE ; LECTURE ; LECTURE PUBLIQUE ; PRATIQUE CULTURELLE ; BIBLIOTHEQUE ; ILLETTRISME ; SCOLARISATION ; IDENTITE CULTURELLE ; PEUPLE ET MINORITE ; AMERINDIEN ; STATISTIQUE ; CULTURE ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Filtrer

Z