m
0

Guyane - Culture, sport  | enregistrements trouvés : 158

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 119 p.
Cote : R0350-IN3


- {N}

GUYANE ; RADIO ; MEDIA ; MUSIQUE ; ETHNOLOGIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 438 p.
Cote : R1391-QJ10

Les territoires amérindiens couvrent de vastes étendues de forêts tropicales et possèdent une forte valeur sociale et environnementale. Soumis à des contraintes et opportunités variées, ils sont de nos jours le siège de nombreuses transformations territoriales. Ces transformations sont complexes et multiformes. Elles impliquent l'adoption de nouveaux modes de production et de consommation, le réajustement des formes d'organisation sociale et des dynamiques de réaffirmation identitaire et territoriale. Or les liens entre tous ces processus sont encore mal compris, et rendent délicate la compréhension des dynamiques d'adaptation des systèmes amérindiens de gestion des ressources communes.
Les territoires amérindiens couvrent de vastes étendues de forêts tropicales et possèdent une forte valeur sociale et environnementale. Soumis à des contraintes et opportunités variées, ils sont de nos jours le siège de nombreuses transformations territoriales. Ces transformations sont complexes et multiformes. Elles impliquent l'adoption de nouveaux modes de production et de consommation, le réajustement des formes d'organisation sociale et des ...

GUYANE ; AMERINDIEN ; PEUPLE ET MINORITE ; RESSOURCES NATURELLES ; FORET ; CAMOPI ; IDENTITE CULTURELLE ; MODE DE VIE ; WAYAMPI ; ETHNOLOGIE ; VIE LOCALE ; PARC NATUREL ; ASSISES DES OUTRE-MER ; CULTURE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH


Cote : A8774-QS2

Perchés à 1 500 mètres sur les falaises de la vallée des saints, dans les montagnes du nord du Liban, les villages de Bazhoun, Hassroun et Ehden sont le berceau des familles qui ont migré en Guyane dès le XIXe siècle. Depuis la plaine de Tripoli, jusqu’aux derniers vieux cèdres d’altitude, nous sommes partis à la rencontre de ces grandes familles libano-guyanaises et de leur histoire.

GUYANE ; LIBAN ; POPULATION ; CULTURE ; MIGRATION ; HISTOIRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° n° 21 - p. 4-47
Cote : A0969-SC4

BAGNE ; HISTOIRE ; GUYANE ; NOUVELLE CALEDONIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 299 p.
Cote : O4751-CU1

Juillet 1836 : La dernière chaîne de bagnards quitte Paris à destination de Brest.
Les plus vils criminels sont de cet interminable voyage à pied, tel François Martin, complice de Lacenaire, ou Jean-Baptiste Delacollonge, ce curé de village qui a étranglé sa maîtresse et dépecé son cadavre. Dans leurs rangs se mêlent aussi des coquins de moindre envergure et quelques pauvres hères jetés là par des juges implacables. Enchaînés les uns aux autres comme des bêtes fauves, ces misérables forment un long cortège de damnés que Dante eut pu décrire.
Isidore, un enfant de quatre ans, les regarde passer dans la campagne normande et prend peur quand l'un d'eux, un géant roux, lui montre le poing et rugit: "Gare à toi, petit sacripant! Dis bien tes patenôtres, soir et matin, si tu ne veux pas nous suivre en Enfer!" A l'âge d'homme, Isidore connaîtra l'horreur de la Guyane, prisonnier d'une terre sauvage peuplée de créatures féroces et mystérieuses. "Bienvenue sur l'île du Diable ! " ricane un lépreux d'une voix lugubre, dévoilant du bout de sa torche de résine enflammée les faces exsangues, horribles à voir, de ses compagnons de malheur qui se meuvent dans les ténèbres comme autant de non-morts.
Dans ce roman qui puise ses sources dans l'histoire d'un de ses ancêtres natif du Perche, condamné aux travaux forcés à perpétuité, Stéphane Vielle retrace l'hallucinante odyssée, de Toulon à Cayenne, d'un forçat indomptable. S'inspirant de faits réels, elle décrit les supplices du corps et la torture de l'âme de ce révolté, voué aux rigueurs pénitentiaires du Second Empire.
Juillet 1836 : La dernière chaîne de bagnards quitte Paris à destination de Brest.
Les plus vils criminels sont de cet interminable voyage à pied, tel François Martin, complice de Lacenaire, ou Jean-Baptiste Delacollonge, ce curé de village qui a étranglé sa maîtresse et dépecé son cadavre. Dans leurs rangs se mêlent aussi des coquins de moindre envergure et quelques pauvres hères jetés là par des juges implacables. Enchaînés les uns aux autres ...

ROMAN ; GUYANE ; BAGNE ; HISTOIRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° n°15 - 2 p.
Cote : A5231-QJ7

La remise en cause de l'article VII des articles organiques des cultes protestants de la loi du 18 germinal an X a donné l'opportunité au Conseil constitutionnel de se prononcer, pour la première fois dans le cadre de la question prioritaire de constitutionnalité, sur le principe de laïcité. Le Conseil considère ainsi que la laïcité fait partie des droits et libertés que la Constitution garantit et qui sont invocables dans le cadre du contrôle a posteriori. Ce faisant, le Conseil est conduit à tirer toutes les conséquences de ce principe de laïcité tel qu'il est précisé par la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l'État. Néanmoins, en faisant appel à la volonté du constituant, le Conseil considère que ce principe ne s'applique pas de façon uniforme dans le territoire de la République et n'est pas un obstacle au maintien d'une subvention étatique aux cultes protestants en Alsace-Moselle.
La remise en cause de l'article VII des articles organiques des cultes protestants de la loi du 18 germinal an X a donné l'opportunité au Conseil constitutionnel de se prononcer, pour la première fois dans le cadre de la question prioritaire de constitutionnalité, sur le principe de laïcité. Le Conseil considère ainsi que la laïcité fait partie des droits et libertés que la Constitution garantit et qui sont invocables dans le cadre du contrôle a ...

LAICITE ; CULTE ; VIE RELIGIEUSE ; REGION ALSACE ; LIBERTES PUBLIQUES ; QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONNALITE ; GUYANE ; MAYOTTE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° n°16
Cote : A5232-QJ7

En jugeant que la décision de l'évêque de Metz de nommer un prêtre n'est pas une décision administrative dont il appartient au juge administratif de connaître de la légalité, le Conseil d'État donne une illustration de l'obligation de neutralité de l'État qui est l'une des composantes du principe constitutionnel de laïcité tel qu'il a été récemment défini par le Conseil constitutionnel (Cons. const., 21 févr. 2013, n° 2012-297 QPC).

LIBERTES PUBLIQUES ; QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONNALITE ; REGION ALSACE ; CULTE ; VIE RELIGIEUSE ; PRETRE ; ORGANISATION RELIGIEUSE ; GUYANE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° n°51-52 - 1 p.
Cote : A6551-CU4

Le ministre de l'Intérieur, la ministre de la Culture et de la communication et la ministre des Outre-mer ont demandé à l'inspection générale de l'administration (IGA) et à l'inspection générale des affaires culturelles (IGAC) d'établir un bilan de la décentralisation de l'inventaire général du patrimoine culturel, confié aux conseils régionaux par la loi du 13 août 2004, l'État étant chargé de l'édiction et du contrôle des normes scientifiques et techniques régissant la conduite de ces opérations. Le bilan de la décentralisation de l'Inventaire dans les départements et régions d'Outre-mer présente des caractéristiques très spécifiques (actuellement, aucun service n'est opérationnel dans quatre des cinq collectivités d'Outre-mer exerçant les compétences des régions. Seule la Guyane a mis en place un service dont les effectifs ont été portés progressivement de un à cinq agents).
Le ministre de l'Intérieur, la ministre de la Culture et de la communication et la ministre des Outre-mer ont demandé à l'inspection générale de l'administration (IGA) et à l'inspection générale des affaires culturelles (IGAC) d'établir un bilan de la décentralisation de l'inventaire général du patrimoine culturel, confié aux conseils régionaux par la loi du 13 août 2004, l'État étant chargé de l'édiction et du contrôle des normes scientifiques ...

PATRIMOINE CULTUREL ; FRANCE METROPOLITAINE ; GUADELOUPE ; GUYANE ; MARTINIQUE ; LA REUNION ; MAYOTTE ; DECENTRALISATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° n°36 - 4 p.
Cote : A7576-QJ9

La laïcité, principe constitutionnel affirmé en 1946 et réaffirmé en 1958, ne s'applique pas de manière égale sur l'ensemble du territoire français. Outre le cas bien connu de l'Alsace-Moselle, les anciennes colonies françaises connaissent des régimes dérogatoires. C'est notamment le cas en Guyane où la collectivité territoriale a hérité d'une ordonnance datant de Charles X l'obligation de rémunérer les seuls prêtres du culte catholique. Selon le Conseil constitutionnel, ni le principe d'égalité ni le principe de libre administration ne sont néanmoins méconnues par ces dispositions.
La laïcité, principe constitutionnel affirmé en 1946 et réaffirmé en 1958, ne s'applique pas de manière égale sur l'ensemble du territoire français. Outre le cas bien connu de l'Alsace-Moselle, les anciennes colonies françaises connaissent des régimes dérogatoires. C'est notamment le cas en Guyane où la collectivité territoriale a hérité d'une ordonnance datant de Charles X l'obligation de rémunérer les seuls prêtres du culte catholique. ...

GUYANE ; CULTE ; RELIGION ; QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONNALITE ; CONSEIL CONSTITUTIONNEL ; LAICITE ; DROIT D'OUTRE MER ; PRETRE ; PRINCIPE DE LIBRE ADMINISTRATION ; COLLECTIVITE TERRITORIALE ; SALAIRE

... Lire [+]

Z