m
0

Documents  HABITAT SPONTANE | enregistrements trouvés : 16

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°36 - 20 p.
Cote : A8458-CA3

Dans un contexte de pénurie de logements, particulièrement forte à Saint-Laurent-du-Maroni, l'extension de l'habitat spontané apparaît comme une réponse et une adaptation des populations mal-logées. Elle est le résultat d'un processus complexe de négociations et de compromis entre différents acteurs. Il faut en tenir compte pour chercher des solutions à une situation existant « de fait ».

GUYANE ; LOGEMENT ; SAINT LAURENT DU MARONI ; HABITAT SPONTANE ; POLITIQUE DU LOGEMENT ; HABITAT INSALUBRE ; BIDONVILLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° 12http://bit.ly/39gUS3c - 14 p.
Cote : A9033-CA5

Plus de trois siècles après son instauration, la zone des 50 pas géométriques, bande de 81,20 mètres située le long du rivage théoriquement inconstructible, demeure occupée. Parmi les résidents irréguliers se trouvent des occupants historiques, souvent issus de milieux défavorisés et héritiers de cette habitation illégalement implantée qu'ils utilisent comme résidence principale. Politiquement inexpulsables, ils n'en sont pas moins en situation d'occupation illégale du domaine public et subissent l'insécurité juridique qui en découle. Souhaitant préserver une certaine paix sociale, les pouvoirs publics ont plusieurs fois essayé de régulariser ces occupants sans toutefois réussir à endiguer l'occupation illégale de la zone des 50 pas géométriques.Souvent ambivalent, l'État balance entre une volonté de régularisation et le souhait de ne pas céder le domaine public.
Plus de trois siècles après son instauration, la zone des 50 pas géométriques, bande de 81,20 mètres située le long du rivage théoriquement inconstructible, demeure occupée. Parmi les résidents irréguliers se trouvent des occupants historiques, souvent issus de milieux défavorisés et héritiers de cette habitation illégalement implantée qu'ils utilisent comme résidence principale. Politiquement inexpulsables, ils n'en sont pas moins en situation ...

ZONE DES CINQUANTE PAS GEOMETRIQUES ; PROTECTION DU LITTORAL ; URBANISME ; MARTINIQUE ; DOMAINE PUBLIC ; HABITAT SPONTANE ; DROIT DE LA PROPRIETE ; EXPULSION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n° 1188 - 4 p.
Cote : A9003-CA3

En 2017, la Polynésie française compte 94 600 logements ordinaires, soit 6 200 de plus qu’en 2012, dont 76 800 sont des résidences principales (dont logements de fonction et habitations mobiles) soit 81,2 % du parc de logements. La proportion de résidences principales dans l’ensemble du parc a diminué de quatre points par rapport à 2007 et d’un point depuis 2012 au bénéfice des résidences secondaires.

POLYNESIE FRANCAISE ; LOGEMENT ; PROPRIETAIRE ; CONSTRUCTION ; SECTEUR IMMOBILIER ; STATISTIQUE ; HABITAT SPONTANE ; RESIDENCE PRINCIPALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° n°54 - p. 2-5
Cote : A0699-CA5

URBANISME ; PAYSAGE URBAIN ; NOUVELLE CALEDONIE ; NOUMEA ; HABITAT SPONTANE ; LOGEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH


Cote : QE372-QJ7

Une décision de justice de 2009 avait ordonné l'expulsion des occupants d'un terrain illégalement squatté. Le 20 janvier 2015, le propriétaire de ce terrain a souhaité appliquer le droit, sans succès. S'en sont suivis de nombreux incidents et violences qui ont fortement marqué l'opinion publique. M. Antoine Karam invite le Ministre de l'Intérieur à demander aux services de la préfecture d'apporter leur soutien afin que la justice et le droit ne soient plus des valeurs à géométrie variable sur le territoire.
Une décision de justice de 2009 avait ordonné l'expulsion des occupants d'un terrain illégalement squatté. Le 20 janvier 2015, le propriétaire de ce terrain a souhaité appliquer le droit, sans succès. S'en sont suivis de nombreux incidents et violences qui ont fortement marqué l'opinion publique. M. Antoine Karam invite le Ministre de l'Intérieur à demander aux services de la préfecture d'apporter leur soutien afin que la justice et le droit ne ...

GUYANE ; HABITAT SPONTANE ; EXPULSION ; DROIT DE PROPRIETE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°103 - p.275-287
Cote : A3939-CA5

URBANISME ; HABITAT ; NOUVELLE CALEDONIE ; HABITAT SPONTANE ; NOUMEA ; CONDITION DE VIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°14 - 4 p.
Cote : A7561-CA1

À Mayotte, 144 000 personnes vivent dans un quartier prioritaire de la politique de la ville, soit les deux tiers de la population. Ces habitants souffrent d’un déficit de formation et ont des difficultés un peu plus marquées pour s’insérer sur le marché du travail par rapport à la population du reste du territoire. Leurs conditions de logement sont un peu plus défavorables, en particulier en matière d’équipements sanitaires. En complément, article et reportage de mayotte 1ère du 8 juillet 2017 : http://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/insee-36-quartiers-prioritaires-politique-ville-mayotte-492233.html
- Le Journal De Mayotte du 4 juillet 2017 : http://lejournaldemayotte.com/societe/quartiers-politique-de-la-ville-36-villages-analyses-par-linsee/
À Mayotte, 144 000 personnes vivent dans un quartier prioritaire de la politique de la ville, soit les deux tiers de la population. Ces habitants souffrent d’un déficit de formation et ont des difficultés un peu plus marquées pour s’insérer sur le marché du travail par rapport à la population du reste du territoire. Leurs conditions de logement sont un peu plus défavorables, en particulier en matière d’équipements sanitaires. En complément, ...

MAYOTTE ; POLITIQUE DE LA VILLE ; URBANISME ; CADRE DE VIE ; LOGEMENT ; CONDITION DE VIE ; MARCHE DU TRAVAIL ; HABITAT INSALUBRE ; HABITAT SPONTANE ; STATISTIQUE ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 156 p.
Cote : R1800-CA3

La présente étude propose de recenser et d’analyser les dynamiques de constructions spontanées intervenues entre 2001 et 2011 sur le territoire de neuf communes (Cayenne, Rémire-Montjoly, Matoury, Roura, Macouria, Montsinéry-Tonnégrande, Mana, Saint-Laurent et Kourou) afin de permettre aux pouvoirs publics de cibler leur action, d’anticiper de futures installations et d’orienter le choix des secteurs à équiper. Cette étude n’a pas pour vocation à être un recensement exhaustif mais vise à dresser un portrait des tendances en matière d’urbanisation spontanée.
La présente étude propose de recenser et d’analyser les dynamiques de constructions spontanées intervenues entre 2001 et 2011 sur le territoire de neuf communes (Cayenne, Rémire-Montjoly, Matoury, Roura, Macouria, Montsinéry-Tonnégrande, Mana, Saint-Laurent et Kourou) afin de permettre aux pouvoirs publics de cibler leur action, d’anticiper de futures installations et d’orienter le choix des secteurs à équiper. Cette étude n’a pas pour vocation ...

GUYANE ; HABITAT SPONTANE ; HABITAT INSALUBRE ; RENOVATION URBAINE ; LOGEMENT ; STATISTIQUE ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°4 - 8 p.
Cote : A7299-CA3

Cette note de l’observatoire de l’habitat résume les principaux résultats de l’étude « Urbanisation spontanée » publiée par l’AUDeG.

GUYANE ; HABITAT SPONTANE ; HABITAT INSALUBRE ; LOGEMENT ; STATISTIQUE ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Z