m
0

Documents  Burelli Thomas | enregistrements trouvés : 5

O
     

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°1 - 19 p.
Cote : A8804-QJ1

L’année 2010 a été l’occasion de constater la progression des processus d’érosion de la biodiversité à l’échelle mondiale. Des instruments légaux existent pourtant à l’image de la Convention sur la diversité biologique (CDB) pour tenter de promouvoir la conservation et encadrer l’utilisation de la biodiversité. Cette convention consacre notamment l’APA (l’accès et le partage des avantages) qui vise à la régulation de l’accès et de l’utilisation des ressources génétiques et des savoirs traditionnels associés.
L’année 2010 a été l’occasion de constater la progression des processus d’érosion de la biodiversité à l’échelle mondiale. Des instruments légaux existent pourtant à l’image de la Convention sur la diversité biologique (CDB) pour tenter de promouvoir la conservation et encadrer l’utilisation de la biodiversité. Cette convention consacre notamment l’APA (l’accès et le partage des avantages) qui vise à la régulation de l’accès et de l’utilisation ...

BIODIVERSITE ; BOTANIQUE ; BIOLOGIE ; COSMETIQUE ; RESSOURCES NATURELLES ; OUTRE MER ; PROPRIETE INTELLECTUELLE ; TRADITION ; DROIT INTERNATIONAL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 20 p.
Cote : A6851-QJ10

Cet article analyse, dans un premier temps, les principes de droit international qui s’attachent à encadrer les pratiques d’accès et d’utilisation de la biodiversité et des savoirs traditionnels, et les droits qui en découlent pour les communautés autochtones et locales. Il abode ensuite, de quelle manière ces principes sont effectivement mis en œuvre dans l’outre-mer français et en particulier en Guyane, Polynésie française et Nouvelle-Calédonie, seuls territoires où ont été engagées des procédures de ce type. Dans la dernière partie est analysé le rôle et les pouvoirs octroyés aux communautés autochtones et locales de ces territoires dans le cadre du contrôle de l’accès et de l’utilisation des ressources situées sur leur territoire ainsi que de leurs savoirs.
Cet article analyse, dans un premier temps, les principes de droit international qui s’attachent à encadrer les pratiques d’accès et d’utilisation de la biodiversité et des savoirs traditionnels, et les droits qui en découlent pour les communautés autochtones et locales. Il abode ensuite, de quelle manière ces principes sont effectivement mis en œuvre dans l’outre-mer français et en particulier en Guyane, Polynésie française et Nouvelle...

DROIT DES MINORITES ET PEUPLES AUTOCHTONES ; AUTOCHTONE ; BIODIVERSITE ; DROIT INTERNATIONAL ; PLANTE MEDICINALE ; RESSOURCES NATURELLES ; GUYANE ; POLYNESIE FRANCAISE ; NOUVELLE CALEDONIE ; RECHERCHE BIOMEDICALE ; RECHERCHE PHARMACEUTIQUE ; BOTANIQUE ; SCIENCES NATURELLES ; BIOLOGIE ; TRADITION ; COSMETIQUE ; PROPRIETE INTELLECTUELLE ; DROIT D'OUTRE MER ; ASSISES DES OUTRE-MER ; ENVIRONNEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°5-6 - 21 p.
Cote : A6852-QJ10

Les savoirs autochtones ont été progressivement reconnus au niveau international et notamment dans la Convention sur la Diversité Biologique adoptée lors de la Conférence de Rio en 1992, mais aussi dans de nombreux autres textes internationaux. Dans cet article, l'auteur propose de présenter une série d’initiatives innovantes menées en France et au Canada.

AUTOCHTONE ; DROIT DES MINORITES ET PEUPLES AUTOCHTONES ; DROIT INTERNATIONAL ; RESSOURCES NATURELLES ; TRADITION ; PROPRIETE INTELLECTUELLE ; CANADA ; POLYNESIE FRANCAISE ; BIODIVERSITE ; PATRIMOINE CULTUREL

... Lire [+]

Filtrer

Type
Auteurs
Date de parution
















aide à la recherche
Z