m
0
     
Article

H 0 Dossier : Au coeur d'Harpie : La pression monte à Ilha Bela. Dans le Parc amazonien, « la situation stabilisée en 2009 »

H

Bouillaguet Stéphanie

France-Antilles Guyane

8 juin 2010

12 p.

A3723-CA4

GUYANE ; ORPAILLAGE ; OR ; BRESIL ; PARC NATUREL ; BIODIVERSITE ; SECURITE PUBLIQUE

Plusieurs milliers de garimpeiros travaillent sur les sites d'orpaillage clandestin disséminés en Guyane, notamment au coeur du Parc amazonien. La région de l'Oyapock compte à elle seule une quarantaine de chantiers, selon la dernière étude de l'Office national des forêts et du Parc amazonien. Reportage au village brésilien Ilha Bela, véritable cordon ombilical alimentant les sites d'orpaillage clandestin de la Sikini.
Pour la première fois en 20 ans, l'orpaillage illégal se stabilise sur le territoire du Parc amazonien. Pour son directeur Frédéric Mortier, l'enjeu est désormais de diminuer son impact.

Date de publication : 8 juin 2010

Domaine : Cadre de vie - Protection de l'environnement (CA4)

Niveau d'autorisation : Public

Localisation : Version numérique

Langue : français

Voir aussi

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0















aide à la recherche
Z