m
0
     
Ouvrage

H 0 Antériorité des civilisations nègres : mythe ou vérité historique?

Diop Cheikh Anta

Présence africaine

1993

300 p.

2-7087-0562-8

O4778-SC4

AFRIQUE ; HISTOIRE ; HISTOIRE ANCIENNE ; CIVILISATION ; EGYPTE ; NEGRITUDE

Selon Cheikh Anta Diop, l’homme (homo sapiens), est apparu sous les latitudes tropicales de l’Afrique, dans la région des Grands Lacs. La chaîne d’hominisation africaine serait la seule qui soit complète, la plus ancienne et également la plus prolifique. Ailleurs on trouverait des fossiles humains représentant des maillons épars d’une séquence d’hominisation incertaine.

Diop pose que les premiers homo sapiens devaient être probablement de phénotype noir, parce que, selon la règle de Gloger, les êtres vivants originaires des latitudes tropicales sécrètent plus de mélanine dans leur épiderme, afin de se protéger des rayonnements solaires. Ce qui leur confère une carnation aux nuances les plus sombres (ou les moins claires). Pour lui, pendant des millénaires, il n’y a eu d’hommes sur Terre que de « Nègres », nulle part ailleurs dans le monde qu’en Afrique, où les plus anciens ossements d’hommes "modernes" découverts ont plus de 150 000 ans d’âge, tandis qu’ailleurs les plus vieux fossiles humains ont environ 100 000 ans.

Date de publication : 1993

Domaine : Sciences - Histoire (SC4)

Niveau d'autorisation : Public

Mention d' édition : 2eme édition

Lieu d'édition : Paris

Collection : Préhistoire/Antiquité Négro-Africaine

Localisation : Cave

Collation : bibliogr. ; ill.

Langue : français

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0

aide à la recherche
Z