m
0
     
Article

H 0 Armement des hommes de couleur et liberté aux Antilles : le cas de la Guadeloupe pendant l’Ancien régime et la Révolution

H

Régent Frédéric

Annales historiques de la Révolution française

Avril-Juin 2007

p. 41-56

A4414-SC4

HISTOIRE ; ESCLAVAGE ; GUADELOUPE ; DEFENSE ; MILITAIRE ; COLONIE ; MILICE ; REVOLUTION FRANCAISE

L’idée de donner des armes aux esclaves n’est pas née des conflits politiques révolutionnaires. Des compagnies de couleur ont été formées dans toute l’Amérique coloniale au XVIIIe siècle2. Dans l’affrontement séculaire entre la France et le Royaume-Uni commencé en 1666, les colonies deviennent un enjeu de plus en plus important. En 1666, le gouverneur de la Martinique arme un certain nombre d’esclaves pour défendre la colonie. Très vite, l’idée de recourir à des esclaves pour assurer la défense des territoires coloniaux s’impose. Mais si l’armement des esclaves donne des bras supplémentaires pour la protection des possessions outre-mer, dans le même temps, il enlève des bras à la culture. Le service armé entraîne à plus ou moins long terme, comme dans la Rome antique, l’affranchissement. Quels effets l’armement d’esclaves a-t-il sur le développement de la liberté et les mentalités serviles ?

Numéro : n°348

Date de publication : Avril-Juin 2007

Domaine : Sciences - Histoire (SC4)

Niveau d'autorisation : Public

Localisation : Version numérique

Langue : français

Voir aussi

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0

aide à la recherche
Z