m
0
     
Article

H 0 Les effets des politiques sociale et fiscale sur les écarts de revenu entre ménages ultramarins et métropolitains

Le revenu moyen des ménages par habitant provenant de leur activité ou de leur patrimoine est bien inférieur dans les régions d’outre-mer à celui observé dans les régions les plus pauvres de Métropole. Mais les politiques sociale et fiscale ne permettent pas de réduire cet écart de façon significative. Certes, les prélèvements obligatoires directs sont plus faibles en Outre-mer, pour l’essentiel en raison du niveau modeste de ces revenus, et les prestations sociales, retraites et allocations chômage non comprises, y sont d’un montant par habitant nettement supérieur à celui de la Métropole en raison de la situation sociale dans ces régions. Toutefois, il devrait l’être encore davantage si tous les barèmes et conditions d’éligibilité des dispositifs sociaux étaient alignés sur ceux de Métropole. Surtout, le sous-emploi chronique dans les régions ultramarines induit un très faible montant moyen des retraites, qui creuse l’écart de revenu par habitant avec la Métropole. Sans un plus grand dynamisme de l’emploi et une modification des dispositifs sociaux, le revenu disponible par habitant dans les régions d’outre-mer ne pourra converger vers celui des autres régions françaises.

Numéro : n°106

Date de publication : Décembre 2011

Domaine : Questions sociales - Politique sociale (QS1)

Niveau d'autorisation : Public

Localisation : Version numérique

Collation : ann. ; bibliogr. ; tabl. ; graph.

Langue : français

Contenu dans

Voir aussi

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0















aide à la recherche
Z