m
0
     
Article

H 0 Un litige franco-canadien actuel : la zone économique des 200 milles à Saint-Pierre-et-Miquelon

H

Sanguin André-Louis

Norois

1988

p. 85-96

A5238-QI3

SAINT PIERRE ET MIQUELON ; CANADA ; FRANCE - CANADA ; DIFFEREND FRONTALIER ; ZONE ECONOMIQUE EXCLUSIVE ; PLATEAU CONTINENTAL ; PECHE ; PETROLE

A l'entrée du Golfe du Saint-Laurent, les îles Saint-Pierre et Miquelon forment la dernière tête de pont française sur le continent nord-américain. Les activités traditionnelles comme la pêche morutière ont fortement décliné. La question centrale actuelle est celle de la zone des 200 milles marins, ce qui entraîne une différence d'analyse avec le Canada. Le nouveau Droit de la Mer engendre une nouvelle problématique maritime pour Saint-Pierre et Miquelon car il est difficile de délimiter une ZEE fonctionnelle dans le contexte d'une concurrence concernant la pêche morutière et le pétrole offshore. Dans ces deux domaines, le Canada a adopté une position politique intransigeante.

Numéro : n°137

Date de publication : 1988

Domaine : Questions internationales - Politique internationale (QI3)

Localisation : Version numérique

Collation : bibliogr.

Langue : français

Voir aussi

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
Z