m
0
     
Article

H 0 Les recompositions territoriales dans le Maroni : relation mobilité-environnement

Les dynamiques socio-spatiales dans le bassin hydrographique du Maroni (frontière entre la Guyane française et le Surinam) éclairent le croisement des champs disciplinaires migration et environnement. L'évolution de l'organisation spatiale des groupes de Marrons établis sur les rives du Maroni depuis le XVIIIe siècle, est indissociable de la capacité de mobilité. Elle reste une condition d'exploitation des ressources - aurifères dans la vallée et commerciales dans l'estuaire - elle est un enjeu chargé de ressources sociales et d'appropriation territoriale qui participe de la formation d'espaces relationnels.

Numéro : n°2

Date de publication : 2002

Domaine : Questions sociales - Population (QS2)

Niveau d'autorisation : Public

Volume : Vol.18

Localisation : Version numérique

Collation : bibliogr.

Langue : français

Voir aussi

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
Z