m
0
     
Article

H 0 Des créoles sucriers en Nouvelle-Calédonie ou l'échec d'une économie de plantation (1859-1880)

H

Saussol Alain

Journal de la société des océanistes

Année 1986

11 p.

A5505-SC4

NOUVELLE CALEDONIE ; SIECLE XIX ; CANNE A SUCRE ; AGRICULTURE ; INDUSTRIE SUCRIERE

La seule véritable tentative de création de grandes plantations en Nouvelle-Calédonie correspond à la phase d'immigration Bourbonnaise, entre 1860 et 1880. Il s'agissait d'implanter des «habitations» sucrières et des moulins en vue d'exporter du sucre vers l'Australie. Entre 1865 et 1875, pendant dix ans, la canne s'étend et les sucreries se multiplient dans le sud-ouest de la Grande Terre. De grandes exploitations se constituent avec une main-d'œuvre indienne importée de La Réunion. Mais les aléas climatiques et pédologiques, l'insuffisance de main-d'œuvre et de capitaux, la concurrence de l'élevage, contrarient l'essor de cette spéculation, à laquelle l'insurrection de 1878 porte un coup fatal. Désormais, jusqu'à la fin du siècle, la canne ne sera plus qu'une des cultures des concessionnaires pénaux et sa production entrera dans l'autarcie du Bagne calédonien.

Numéro : n°82-83

Date de publication : Année 1986

Domaine : Sciences - Histoire (SC4)

Niveau d'autorisation : Public

Volume : Volume 42

Localisation : Version numérique

Langue : français

Voir aussi

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
Z