m
0
     
Article

H 0 Le “métro” martiniquais : une impossible “désethnicisation” : L’exemple des sports, des loisirs et de la culture

H

Hommes et Migrations

1er trimestre 2011

15 p.

A5559-QS5

MARTINIQUE ; CREOLITE ; IDENTITE CULTURELLE ; MODE DE VIE ; SPORT ; LOISIRS

La société martiniquaise est profondément marquée par l’histoire de l’eclavage et de la colonisation. Si les différences ethniques alimentent de forts clivages sociaux, elles tendent à se fondre dans le creuset de la créolité. De cette identité en fusion semble être exclu le Français métropolitain. Figé dans la figure du “métro” par une origine et des pratiques qui le distinguent, il tend à rester spectateur de bien des temps forts de la vie culturelle insulaire. L’univers des loisirs est parcouru de frontières où les représentations jouent à plein.

Numéro : n°1289

Date de publication : 1er trimestre 2011

Domaine : Questions sociales - Société (QS5)

Localisation : Version numérique

Collation : bibliogr.

Langue : français

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
Z