m
0
     
Rapport

H 0 Valorisons les langues des Outre-mer pour une meilleure cohésion sociale : Avis du Conseil économique, social et environnemental

H

Biaux-Altmann Isabelle

France. Conseil Economique, Social et Environnemental

Juin 2019

170 p.

R1947-CU3

OUTRE MER ; LANGUE ; CREOLE ; LANGUE REGIONALE ET MINORITAIRE ; CULTURE ; IDENTITE CULTURELLE ; HISTOIRE

Public

La diversité des langues fait partie de notre humanité. Celles-ci sont l’expression de sociétés, d’histoires et de cultures, et portent en elles une sensibilité, une représentation du monde. Elles sont présentes dans la vie quotidienne et familiale des Outre-mer, et permettent de créer des liens indispensables à la cohésion sociale, à l’intégration des personnes et à leur reconnaissance. Les Outre-mer abritent 50 des 75 « Langues de France » identifiées par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France. Historiquement, ces langues ont souffert d’un déni de réalité et le CESE préconise de les reconnaître officiellement par la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Les langues des Outre-mer sont aussi les langues maternelles des élèves et le CESE préconise que chaque enfant ait la possibilité d’apprendre à lire et à écrire dans sa langue, au même titre que dans la langue française. Le multilinguisme peut devenir un atout pour la réussite scolaire et aider les enfants à mieux s’insérer et à s’épanouir dans la vie sociale.

Date de publication : Juin 2019

Domaine : Culture - Langue (CU3)

Niveau d'autorisation : Public

Lieu d'édition : Paris

Localisation : Version numérique

Langue : français

Voir aussi

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
Z