m
0
     
Article

H 0 Les familles face au nouveau droit local à Mayotte. Continuité, adaptation et redéfinition des pratiques

H

Blanchy Sophie

Ethnologie française

Janvier-mars 2018

11 p.

A8220-QJ10

MAYOTTE ; DROIT COUTUMIER ; REGIME MATRIMONIAL ; JUSTICE CADIALE ; MIGRATION ; DROIT DE LA FAMILLE ; STATUT PERSONNEL ; JUSTICE ; DROIT CIVIL ; JURIDICTION DE DROIT LOCAL ; CADI ; DEPARTEMENTALISATION ; MARIAGE ; COMORES

L’article étudie les effets sociologiques et juridiques de la modifcation du statut civil de droit local à Mayotte, rendu similaire au droit commun lors de la départementalisation de l’île en 2011. Dépouillés de leur fonction de juges musulmans, les cadis enregistrent encore les mariages musulmans qui formalisent les normes morales et sociales mais sont désormais sans valeur légale. Le nouveau droit local modife les défnitions des liens de parenté (mariage, fliation) et de paternité, et contribue à renouveler les rapports de genre. L’immigration de Comoriens des îles voisines influe également sur les rapports de genre et sur la mobilité ou l’isolement des enfants mineurs.

Numéro : n°169

Date de publication : Janvier-mars 2018

Domaine : Questions juridiques - Droit des minorités et peuples autochtones (QJ10)

Localisation : Version numérique

Collation : bibliogr.

Langue : français

Voir aussi

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
Z