m
0
     
Article

H 0 Les interruptions volontaires de grossesse en 2003

Vilain Annick

Etudes et Résultats : DREES

2005

8 p.

11469129

A1763-QS4

INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE ; CONTRACEPTION ; GUADELOUPE ; GUYANE ; MARTINIQUE ; LA REUNION ; MEDECINE PREVENTIVE


- Selon cette étude de la Drees, 203.300 femmes ont eu recours à l'IVG en 2003, soit une réduction de 1,6% par rapport à l'année précédente. Légère augmentation chez les moins de 18 ans.
Le ministère de la Cohésion sociale indique que le nombre d'interruptions volontaires de grossesse en 2003 était légèrement en baisse, quoi qu'en hausse chez les mineures. Le nombre d'IVG pour 1.000 femmes âgées entre 15 et 49 ans est ainsi estimé à 14,1 en 2003, contre 14,4 en 2002. Selon la Drees, "80% des femmes concernées en 2003 avaient entre 20 et 29 ans". La Drees remarque que "les taux de recours à l'IVG demeurent néanmoins très différenciés selon les générations, allant de 26,7 pour 1.000 chez les 20-24 ans à 5,6 pour 1.000 chez les femmes âgées de 40 à 44 ans".
Chez les mineures, le taux de recours à l'IVG est de 9,6 pour 1.000 en 2003, quelque 11.029 femmes de moins de 18 ans ayant eu recours à cette intervention. Un chiffre "en croissance régulière depuis le milieu des années 1990", relève la Drees. En 2002, 10.722 mineures avaient eu recours à une IVG. Parmi ces 203.300 IVG, les deux tiers ont lieu à l'hôpital public et "38% se font désormais par voie médicamenteuse (+3 points)", précise la Drees.
Enfin, les IVG "restent plus fréquentes dans le sud de la France, en Ile-de-France et dans les départements d'outre-mer, indépendamment de la structure par âge de la population concernée", note la Drees.

Numéro : n°431

Date de publication : Octobre 2005

Domaine : Questions sociales - Santé (QS4)

Niveau d'autorisation : Public

Localisation : Réserve - Dossier D0101-QS1 ; salle de lecture

Collation : graph.

Langue : français

Contenu dans

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0

aide à la recherche
Z