m
0
     
Article

H 0 Le paradoxe wallisien : une royauté dans la République

H

Chave-Dartoen Sophie

Ethnologie française

Octobre-décembre 2002

p. 637-645

A4401-SC3

WALLIS ET FUTUNA ; WALLISIEN ; STATUT JURIDIQUE ; CHEFFERIE ; STRUCTURE COUTUMIERE ; ETHNOLOGIE ; ASSISES DES OUTRE-MER ; TERRITOIRE D'OUTRE MER ; HISTOIRE ; CULTURE ; IDENTITE CULTURELLE

En 1961, l’île Wallis obtint un statut de territoire d’outre-mer accordant une juridiction de droit particulier aux insulaires regroupés sous l’autorité d’une « chefferie ». Le contact avec les Occidentaux et la conversion au catholicisme entraînèrent, entre autres, l’arrêt des conflits armés, le nivellement des ordres sociaux, l’adoption du modèle chrétien de communauté et de groupe familial. « Ce qui est de valeur supérieure » (‘aliki), dont le roi était jusque-là la référence ultime, trouve désormais son origine en Dieu et perd une partie de sa pertinence. Ces mutations n’altèrent cependant pas l’idée que les Wallisiens se font de leur identité qui a pour référence le « pays » (fenua) dont le « roi » est le garant.

Numéro : n°2002/4

Date de publication : Octobre-décembre 2002

Domaine : Sciences - Anthropologie - Ethnologie (SC3)

Niveau d'autorisation : Public

Volume : Vol.32

Localisation : Version numérique

Collation : bibliogr.

Langue : français

Voir aussi

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0

aide à la recherche
Z