m
0
     
Article

H 0 L’économie verte dans les Outre-mer

L’économie verte en Outre-mer représente 2,8 % du tissu entrepreneurial (6 792 entreprises), 3,9% de l’emploi marchand (19 624 emplois) et 2,2 % des financements bancaires (665 millions d’euros). Les secteurs étudiés représentent donc une part assez modeste de l’activité économique bien que les besoins et le potentiel de développement soient importants. Au-delà du poids économique actuel, la dynamique de croissance des secteurs verts est à souligner : le nombre d’entreprises vertes a progressé de 6 % par an en moyenne entre 2008 et 2016 tandis que les emplois ont crû de 3 % par an sur la même période.
Cette dynamique devrait se poursuivre dans les années à venir en s’appuyant sur des plans nationaux et régionaux ainsi que sur des financements publics et privés croissants. Les territoires ultramarins peuvent d’ores et déjà s’afficher comme territoires pionniers et innovants dans certaines filières : la géothermie en Guadeloupe, la première centrale au bioéthanol de canne à sucre à La Réunion, le stockage de l’énergie photovoltaïque grâce à l’hydrogène, notamment en Guyane, ou encore les énergies renouvelables marines en Polynésie française.

Numéro : n° 554

Date de publication : Mars 2019

Domaine : Economie générale - Situation économique (EG7)

Niveau d'autorisation : Public

Localisation : Version numérique

Collation : tabl. ; graph.

Langue : français

Voir aussi

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0

aide à la recherche
Z