m
0
     
Article

H 0 Les langues polynésiennes et kanak, des « langues de France » en contexte de décolonisation

H

Vernaudon Jacques

Glottopol

Juillet 2020

17 p.

A9240-CU3

NOUVELLE CALEDONIE ; POLYNESIE FRANCAISE ; LANGUE ; LINGUISTIQUE ; LANGUE REGIONALE ET MINORITAIRE ; CANAQUE ; DECOLONISATION ; FRANCAIS

Inscrites dans le rapport « Les Langues de la France » de Bernard Cerquiglini (1999), les langues autochtones de Polynésie française et celles de Nouvelle-Calédonie sont désormais, aux yeux de l’état, des « langues de France ». Cette dénomination ne va cependant pas de soi en contexte colonial et/ou postcolonial. L’article rappelle les dynamiques locales débutées dans les années 1970 qui ont conféré aux langues kanak et polynésiennes, au sein de leurs contextes sociolinguistiques respectifs, une reconnaissance institutionnelle singulière et tout aussi significative que celle que leur apporte, au niveau national, leur inscription sur la liste des « langues de France ». L’article revient ensuite sur cette dénomination qui n’est jamais utilisée dans l’espace public polynésien ou calédonien, car, par l’appropriation surplombante qu’elle dénote, elle parait contredire le processus de décolonisation dont la reconnaissance des langues autochtones est devenue un des symboles emblématiques.

Numéro : n° 34

Date de publication : Juillet 2020

Domaine : Culture - Langue (CU3)

Niveau d'autorisation : Public

Localisation : Version numérique

Langue : français

Voir aussi

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0

aide à la recherche
Z