m
0
     
Rapport

H 0 Évaluation des dispositifs favorisant la prise en compte des situations de plurilinguisme mis en place dans les académies d’Outre-mer et à Wallis-et-Futuna

Dans les académies d’Outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte, La Réunion) et au vice-rectorat de Wallis-et-Futuna, les populations sont le plus souvent bilingues ou plurilingues : le français y est soit une langue co-maternelle, avec les créoles (guadeloupéen, guyanais, martiniquais, réunionnais), dans un usage concomitant, soit une langue seconde, à côté de la langue première (langues businenge(e), amérindiennes et hmong en Guyane ; langues shimaore et kibushi à Mayotte ; langues wallisienne et futunienne à Wallis-et-Futuna). Dans ce second cas, le français est souvent découvert à l’école, ce qui rend encore plus importante la scolarisation de tous les enfants à l’école maternelle, tout particulièrement à Mayotte et en Guyane.
Le rapport présente la situation linguistique des académies d’Outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte, Réunion) et du vice-rectorat de Wallis-et-Futuna, où les populations sont le plus souvent bilingues ou plurilingues.Pour la mission, il apparaît aujourd’hui souhaitable et bénéfique pour les apprentissages de faire une place à toutes les langues maternelles au sein du système éducatif, à la foi pour les cultures qu’elles représentent et comme leviers d’apprentissage, en les considérant comme des langues pouvant être enseignées, tout autant qu’elles peuvent être utilisées pour enseigner.

Date de publication : Décembre 2020

Domaine : Culture - Langue (CU3)

Niveau d'autorisation : Public

Localisation : Version numérique

Langue : français

Voir aussi

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0

aide à la recherche
Z