m
0
     
Article

H 0 Tribune de Éric Descheemarker, professeur de droit privé à l’université de Melbourne - «Nouvelle-Calédonie : entre la France et l’indépendance, il n’y a pas de troisième voie»

H

Descheemarker Éric

Figaro (Le)

10 novembre 2021

3 p.

A9897-QJ9

NOUVELLE CALEDONIE ; CONSULTATION LOCALE ; REFERENDUM ; TROISIEME REFERENDUM ; STATUT JURIDIQUE ; INDEPENDANCE ASSOCIATION ; ETAT ASSOCIE ; INDEPENDANCE

Quels que soient la date retenue pour le référendum d’autodétermination et même le verdict des urnes, l’hypothèse d’une «indépendance-association», d’une «association» entre la France et une Nouvelle-Calédonie souveraine ne manquera pas d’avocats. Or ce scénario, qui peut paraître rassurant, est à la fois contraire aux intérêts de la France et parfaitement irréaliste, démontre Éric Descheemarker, professeur de droit privé à l’université de Melbourne (Australie).

Date de publication : 10 novembre 2021

Domaine : Questions juridiques - Droit d'outre-mer (QJ9)

Niveau d'autorisation : Public

Localisation : Version numérique

Langue : français

Voir aussi

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0

aide à la recherche
Z