m
0

Documents  France. Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiq | enregistrements trouvés : 6

O
     

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n° 230, n° 3702 - 161 p.
Cote : P0487-CA2


- Le rapport met l'accent sur :
- La nécessité de protéger les régions polaires fragilisées par le changement climatique et une accessibilité croissante. En Antarctique, malgré la protection établie par les traités de 1959 et 1991, le tourisme et certaines activités de recherche présentent des risques de contamination et doivent être mieux régulés.
- Trois domaines de recherche au plus haut niveau international
La climatologie. Les forages glaciaires, en permettant de connaître les 850 000 dernières années du climat, sont le mètre étalon des simulations de l'avenir.
La biologie. La biodiversité polaire est directement menacée par le réchauffement. La faune et la flore y sont les témoins avancés des changements en cours. L'étude de leur adaptation aux milieux extrêmes est riche de nombreuses applications pour la médecine humaine.
L'astronomie est la nouvelle frontière de la recherche. Elle est fortement soutenu à « Pôle Sud » par les Etats-Unis dans des domaines récemment nobélisés comme le fond cosmologique de l'univers et l'étude des neutrinos. La France et l'Italie disposent d'un atout maître à travers la station Concordia. Elle est vraisemblablement l'un des meilleurs sites du monde.
- La France doit être plus présente en Arctique en raison du caractère stratégique de cette région pour l'Europe et du caractère bipolaire des recherches.
- La recherche doit être mieux soutenue. Elle doit pouvoir rester au meilleur niveau mondial et s'affirmer comme chef de file. Elle a aussi besoin de moyens logistiques modernisés et plus développés, car sans logistique rien ne peut se faire dans ces régions.
- Au niveau européen, il faut amplifier la dynamique bipolaire de coopération entre la France, l'Italie et l'Allemagne comme moteur d'une entité européenne face aux Etats-Unis, à la Russie ou à la Chine. La participation marginale de la France au projet allemand de brise-glace européen, Aurora Borealis, sera à réévaluer à la hausse par le nouveau Président de la République.
{N}

- Le rapport met l'accent sur :
- La nécessité de protéger les régions polaires fragilisées par le changement climatique et une accessibilité croissante. En Antarctique, malgré la protection établie par les traités de 1959 et 1991, le tourisme et certaines activités de recherche présentent des risques de contamination et doivent être mieux régulés.
- Trois domaines de recherche au plus haut niveau international
La climatologie. Les forages ...

ANTARCTIQUE ; TRAITE DE L'ANTARCTIQUE ; RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ; COOPERATION INTERNATIONALE ; AIDE A LA RECHERCHE ; TERRES AUSTRALES ANTARCTIQUES FRANCAISES

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°546 [Sénat] et n°1808 [Assemblée Nationale] - 156 p.
Cote : P0559-CA4

En 2007, M. Roland COURTEAU, sénateur de l'Aude, avait présenté à l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques les conclusions de son étude sur l'évaluation et la prévention du risque de tsunami sur les côtes françaises en métropole et outre-mer.
Le bilan dressé était mitigé : trois ans après le tsunami de Sumatra et la mobilisation de la France en faveur d'un système d'alerte dans l'océan Indien, dans la zone Méditerranée/Atlantique Nord-Est et dans les Caraïbes, les engagements pris par la France étaient insuffisamment respectés faute de mobilisation politique et de moyens financiers.
Le rapport concluait donc sur la nécessité d'instaurer rapidement un système national d'alerte aux tsunamis couvrant la métropole et les départements d'outre-mer.
Deux ans après la publication de ce rapport, la présente audition publique visait à dresser un bilan d'ensemble des dispositifs d'alerte aux tsunamis dans le monde et d'évaluer ceux mis en place par la France en métropole et en outre-mer.
En 2007, M. Roland COURTEAU, sénateur de l'Aude, avait présenté à l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques les conclusions de son étude sur l'évaluation et la prévention du risque de tsunami sur les côtes françaises en métropole et outre-mer.
Le bilan dressé était mitigé : trois ans après le tsunami de Sumatra et la mobilisation de la France en faveur d'un système d'alerte dans l'océan Indien, dans la zone ...

SEISME ; CATASTROPHE NATURELLE ; OUTRE MER ; TSUNAMI ; SECURITE PUBLIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n° 1785, n° 503 - 219 p.
Cote : P0579-CA2

Quel est l'apport de la 4e année polaire internationale ? Quel bilan peut-on dresser au moment de sa clôture ? Qu'a-t-elle permis d'apprendre en termes scientifiques ? Quel a été son impact politique ?

ANTARCTIQUE ; TRAITE DE L'ANTARCTIQUE ; RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ; COOPERATION INTERNATIONALE ; AIDE A LA RECHERCHE ; CLIMAT ; BIODIVERSITE ; TERRES AUSTRALES ANTARCTIQUES FRANCAISES

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°488, n°117 - 156 p.
Cote : P0510-CA4

SEISME ; CATASTROPHE NATURELLE ; OUTRE MER ; TSUNAMI ; SECURITE PUBLIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Z