m
0

Documents  CROISSANCE ECONOMIQUE | enregistrements trouvés : 104

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n° 571 - 10 p.
Cote : A8594-EG7

En 2018, la conjoncture outre-mer s’est globalement inscrite dans la continuité de 2017, avec des évolutions géographiques contrastées. En 2019, de nouveaux relais sont attendus pour dynamiser la croissance.

OUTRE MER ; SITUATION ECONOMIQUE ; INFLATION ; AFFAIRE ; MARCHE DU TRAVAIL ; CREDIT ; BANQUE ; CROISSANCE ECONOMIQUE ; CONSOMMATION ; COMMERCE ; STATISTIQUE ; DEPARTEMENT D'OUTRE MER ; COLLECTIVITE D'OUTRE MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n° 554 - 25 p.
Cote : A8595-EG7

L’économie verte en Outre-mer représente 2,8 % du tissu entrepreneurial (6 792 entreprises), 3,9% de l’emploi marchand (19 624 emplois) et 2,2 % des financements bancaires (665 millions d’euros). Les secteurs étudiés représentent donc une part assez modeste de l’activité économique bien que les besoins et le potentiel de développement soient importants. Au-delà du poids économique actuel, la dynamique de croissance des secteurs verts est à souligner : le nombre d’entreprises vertes a progressé de 6 % par an en moyenne entre 2008 et 2016 tandis que les emplois ont crû de 3 % par an sur la même période.
Cette dynamique devrait se poursuivre dans les années à venir en s’appuyant sur des plans nationaux et régionaux ainsi que sur des financements publics et privés croissants. Les territoires ultramarins peuvent d’ores et déjà s’afficher comme territoires pionniers et innovants dans certaines filières : la géothermie en Guadeloupe, la première centrale au bioéthanol de canne à sucre à La Réunion, le stockage de l’énergie photovoltaïque grâce à l’hydrogène, notamment en Guyane, ou encore les énergies renouvelables marines en Polynésie française.
L’économie verte en Outre-mer représente 2,8 % du tissu entrepreneurial (6 792 entreprises), 3,9% de l’emploi marchand (19 624 emplois) et 2,2 % des financements bancaires (665 millions d’euros). Les secteurs étudiés représentent donc une part assez modeste de l’activité économique bien que les besoins et le potentiel de développement soient importants. Au-delà du poids économique actuel, la dynamique de croissance des secteurs verts est à ...

OUTRE MER ; ECONOMIE GENERALE ; SITUATION ECONOMIQUE ; DEVELOPPEMENT DURABLE ; ENERGIE VERTE ; CROISSANCE ECONOMIQUE ; GESTION DE L'EAU ; TRAITEMENT DES DECHETS ; ENERGIE RENOUVELABLE ; CONSOMMATION D'ENERGIE ; BIODIVERSITE ; ENTREPRISE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n° 3 - 10 p.
Cote : A8480-EG7

Le produit intérieur brut (PIB) s’établit à 573 milliards de F.CFP en 2015 soit une croissance
de 3,7 % par rapport à 2014. L’ensemble des acteurs de l’économie soutiennent l’activité ;
consommation et investissement sont bien orientés, l’emploi progresse pour la première fois
depuis 2007.
Les publications relatives à la catégorie "Comptes économiques", Bilan annuel sont consultables : cliquer ici
Le produit intérieur brut (PIB) s’établit à 573 milliards de F.CFP en 2015 soit une croissance
de 3,7 % par rapport à 2014. L’ensemble des acteurs de l’économie soutiennent l’activité ;
consommation et investissement sont bien orientés, l’emploi progresse pour la première fois
depuis 2007.
Les publications relatives à la catégorie "Comptes économiques", Bilan annuel sont consultables : cliquer ici...

POLYNESIE FRANCAISE ; ECONOMIE GENERALE ; CROISSANCE ECONOMIQUE ; PRODUIT INTERIEUR BRUT ; STATISTIQUE ; EMPLOI ; CONSOMMATION DES MENAGES ; EXPORTATION ; SECTEUR D'ACTIVITE ; IMPORTATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°28 - 4 p.
Cote : A8164-EG7

En 2017, le PIB croît de 0,2 % en volume, après - 1,2 % en 2016. Cette croissance timide est freinée, d’une part, par la baisse de l’investissement (- 3,2 % en volume) et, d’autre part, par la diminution de la dépense publique (- 2,3 % en volume). La consommation des ménages évolue à un rythme semblable à l’an dernier (+ 0,1 %). La population continue sa baisse tendancielle (rythme compris entre 0 et - 1 % depuis 2007). La production de la SARA baisse de 11,9 % en volume, après avoir chuté de 15,1 % en 2016. La balance commerciale contribue pour - 1,0 point à la croissance, avec + 3,2 % en volume pour les exportations et - 1,9 % pour les importations. Sur la France entière, la croissance atteint + 2,2 %, après + 1,2 % en 2016. La croissance en Martinique s’inscrit dans une dynamique moins favorable qu’en Guadeloupe, qui connaît une progression de l’activité de 3,4 %, stimulée par la consommation publique.
En 2017, le PIB croît de 0,2 % en volume, après - 1,2 % en 2016. Cette croissance timide est freinée, d’une part, par la baisse de l’investissement (- 3,2 % en volume) et, d’autre part, par la diminution de la dépense publique (- 2,3 % en volume). La consommation des ménages évolue à un rythme semblable à l’an dernier (+ 0,1 %). La population continue sa baisse tendancielle (rythme compris entre 0 et - 1 % depuis 2007). La production de la SARA ...

MARTINIQUE ; SITUATION ECONOMIQUE ; ECONOMIE GENERALE ; CONSOMMATION DES MENAGES ; INFLATION ; INVESTISSEMENT PUBLIC ; INVESTISSEMENT PRIVE ; CROISSANCE ECONOMIQUE ; PRODUIT INTERIEUR BRUT ; IMPORTATION ; EXPORTATION ; TOURISME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°513 - 6 p.
Cote : A8058-EG7

Cette étude présente une estimation du Produit intérieur brut (PIB) par habitant de Saint-Barthélemy sur la base des données des années 2011 et 2014. Le PIB de Saint-Barthélemy est estimé à 367 millions € en 2014, contre 324 millions € en 2011. Le PIB par habitant s’élève ainsi à 38 994 € en 2014, contre 35 893 € en 2011, soit une croissance annuelle moyenne de 2,8 %. La fréquentation touristique, en hausse, contribue largement à la création de richesse, au travers du développement maitrisé d’un parc immobilier de luxe et de l’essor de services dédiés à une clientèle aisée. La Collectivité joue un rôle structurant dans le développement économique de l’ile via la réalisation d’infrastructures et le maintien d’une stratégie touristique cohérente avec les atouts et les contraintes du territoire.
Cette étude présente une estimation du Produit intérieur brut (PIB) par habitant de Saint-Barthélemy sur la base des données des années 2011 et 2014. Le PIB de Saint-Barthélemy est estimé à 367 millions € en 2014, contre 324 millions € en 2011. Le PIB par habitant s’élève ainsi à 38 994 € en 2014, contre 35 893 € en 2011, soit une croissance annuelle moyenne de 2,8 %. La fréquentation touristique, en hausse, contribue largement à la création de ...

SAINT BARTHELEMY ; PRODUIT INTERIEUR BRUT ; SITUATION ECONOMIQUE ; CROISSANCE ECONOMIQUE ; TOURISME ; BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS ; SECTEUR D'ACTIVITE ; MARCHE DU TRAVAIL ; DEMOGRAPHIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°11 - 7 p.
Cote : A8039-EG6

Depuis les années 1990, la littérature souligne le rôle des facteurs non économiques dans les mécanismes de croissance et de développement. Cette note vise à rendre compte de la qualité de la gouvernance dans les économies ultramarines françaises. Ces entités économiques qui bénéficient de mesures spécifiques de soutien (Mesures d’aide initiées avec la départementalisation en 1946 des quatre colonies historiques - Guadeloupe, Guyane, Réunion, Martinique - et engagées en 2011 pour Mayotte) pour combler leurs écarts de développement relativement à la Métropole sont traditionnellement jugées dans une position plus confortable que leurs voisins du point de vue de leurs performances (économique, sociale, politique, environnementale). Aussi sur le plan de la gouvernance, quel bilan peut-on dresser ?
Depuis les années 1990, la littérature souligne le rôle des facteurs non économiques dans les mécanismes de croissance et de développement. Cette note vise à rendre compte de la qualité de la gouvernance dans les économies ultramarines françaises. Ces entités économiques qui bénéficient de mesures spécifiques de soutien (Mesures d’aide initiées avec la départementalisation en 1946 des quatre colonies historiques - Guadeloupe, Guyane, Réunion, ...

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ; INDICATEUR ECONOMIQUE ; CROISSANCE ECONOMIQUE ; INDICATEUR DE PERFORMANCE ; MARTINIQUE ; GUYANE ; LA REUNION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° n°470 - 22 p.
Cote : A7439-EG6

Sommaire de ce dossier de la revue de L'Ena :
Les Outre-mer, un potentiel à promouvoir - Serge Gouès
Vers le décollage économique et social de la Guadeloupe par la transition énergique - Omar Bégarin
Les enjeux géopolitiques des îles inhabitées - Philippe Folliot
Zee : zones écologiques exclusives ou zones économiques exclusives ? le management des espaces maritimes ultramarins - Francis Faye
Les ressources minérales profondes dans les zones économiques exclusives (Zee) françaises du Pacifique - Marc Taquet et Pierre Cochonat
Le blanchissement des coraux : l'épisode 2016 en Nouvelle-Calédonie - Claude Payri, Francesca Benzoni et Fanny Houlbreque
Les îles Eparses, querelle de souveraineté et enjeux de préservation d'un bien naturel mondial unique - Pascale Chabanet et Jean-Marc Châtaigner
Une Guyane plurielle, entre abandon et dépendance - Théo Jacob
Les territoires ultramarins sont une source potentielle de croissance pour les entrepreneurs - Jules-Armand Aniambossou
Sommaire de ce dossier de la revue de L'Ena :
Les Outre-mer, un potentiel à promouvoir - Serge Gouès
Vers le décollage économique et social de la Guadeloupe par la transition énergique - Omar Bégarin
Les enjeux géopolitiques des îles inhabitées - Philippe Folliot
Zee : zones écologiques exclusives ou zones économiques exclusives ? le management des espaces maritimes ultramarins - Francis Faye
Les ressources minérales profondes dans les zones ...

GUADELOUPE ; ENERGIE RENOUVELABLE ; ZONE ECONOMIQUE EXCLUSIVE ; GEOPOLITIQUE ; DOMAINE MARITIME ; RESSOURCE SOUS MARINE ; NOUVELLE CALEDONIE ; CORAIL ; ILES EPARSES ; GUYANE ; SOUVERAINETE NATIONALE ; CROISSANCE ECONOMIQUE ; DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ; CLIPPERTON ; BIODIVERSITE ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 4 p.
Cote : A7164-CA1

Le chantier de la Nouvelle route du littoral (NRL) représente un investissement conséquent d’1,7 milliard d’euros, s’échelonnant de 2011 à 2019. Le chantier démarre en 2014 et les retombées économiques sont immédiates : d’après une modélisation de l’économie réunionnaise, il est à l’origine d’un tiers de la croissance cette année-là. En 2015, il continue de soutenir l’activité économique, mais sa contribution à la croissance est moindre. Sur ces deux années, le chantier et ses retombées économiques représentent environ 3 000 emplois directs, indirects et induits par an.
Le chantier de la Nouvelle route du littoral (NRL) représente un investissement conséquent d’1,7 milliard d’euros, s’échelonnant de 2011 à 2019. Le chantier démarre en 2014 et les retombées économiques sont immédiates : d’après une modélisation de l’économie réunionnaise, il est à l’origine d’un tiers de la croissance cette année-là. En 2015, il continue de soutenir l’activité économique, mais sa contribution à la croissance est moindre. Sur ces ...

LA REUNION ; VOIRIE ; ROUTE ; INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT ; CROISSANCE ECONOMIQUE ; EMPLOI ; BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS ; ASSISES DES OUTRE-MER ; TRANSPORT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°10 - 12 p.
Cote : A7149-EG7

En 2013, le rebond de l’investissement privé, couplé à une légère reprise de la consommation marchande des ménages permet d’enrayer le cycle récessif entamé en 2009, malgré une baisse de la demande des administrations publiques qui continue de peser négativement sur l’activité économique. Cette stabilisation demeure néanmoins fragile du fait de la poursuite de la dégradation de l’emploi.

POLYNESIE FRANCAISE ; SITUATION ECONOMIQUE ; STATISTIQUE ; PRODUIT INTERIEUR BRUT ; CONSOMMATION DES MENAGES ; EXPORTATION ; IMPORTATION ; CROISSANCE ECONOMIQUE ; INDUSTRIE ; PRODUCTION INDUSTRIELLE ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 96 p.
Cote : R1759-EG6

L’économie ne se résume pas au produit intérieur brut. Pour cerner l’évolution du pays au-delà de la seule augmentation de cet indicateur de production, le Parlement a voté en 2015 une loi demandant au gouvernement de lui fournir chaque année un tableau de bord de dix indicateurs. Le deuxième rapport annuel, permet de prendre le pouls du pays en matière d’économie, d’inégalités, d’éducation ou d’environnement.

STATISTIQUE ; INDICATEUR ECONOMIQUE ; ETUDE ECONOMIQUE ; EVALUATION ; POLITIQUE PUBLIQUE ; CROISSANCE ECONOMIQUE ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Z