m
0

Documents  PEUPLE ET MINORITE | enregistrements trouvés : 114

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 235 p.
Cote : O4738-SC3

Qui sont les Kaf à la Réunion ? Quelle est leur place dans la société ? Comment vivent-ils leur identité ? Quel est le regard de l’Autre sur leur couleur de peau ? Pour répondre à ces questions, Laurent Médéa a réuni une vingtaine contributions originales et novatrices de spécialistes issus de diverses disciplines (sociologie, histoire, sciences de l’éducation, anthropologie sociale, psychologie, etc.) et qui se sont penchés durant leurs recherches sur la question des Kaf, replacée dans le contexte socio-historique de la Réunion.
Qui sont les Kaf à la Réunion ? Quelle est leur place dans la société ? Comment vivent-ils leur identité ? Quel est le regard de l’Autre sur leur couleur de peau ? Pour répondre à ces questions, Laurent Médéa a réuni une vingtaine contributions originales et novatrices de spécialistes issus de diverses disciplines (sociologie, histoire, sciences de l’éducation, anthropologie sociale, psychologie, etc.) et qui se sont penchés durant leurs ...

HISTOIRE ; LA REUNION ; PEUPLE ET MINORITE ; ESCLAVAGE ; RACISME ; TRAITE DES NOIRS ; POLITIQUE COLONIALE ; COLONIALISME ; MADAGASCAR ; CONDITION DE VIE ; SOCIOLOGIE ; ETHNOLOGIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°39 - 5 p.
Cote : A6570-CA2

Point de vue de l'auteur sur la création du Parc national de la Guyane. Annoncé pour la première fois en 1992, lors du premier Sommet de la Terre à Rio, le projet de Parc national en Guyane fut d’emblée posé comme un acte de portée internationale en faveur de la préservation des forêts tropicales. Quinze ans plus tard, le Parc vient officiellement d’être créé, mais sans faire l’unanimité en Guyane, où il reste plutôt mal perçu.

GUYANE ; PARC NATUREL ; PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT ; PATRIMOINE NATUREL ; FORET ; PARC NATIONAL ; AMERINDIEN ; PEUPLE ET MINORITE ; AUTOCHTONE ; WAYANA ; ORPAILLAGE ; INSTITUTION COUTUMIERE ; BIODIVERSITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 438 p.
Cote : R1391-QJ10

Les territoires amérindiens couvrent de vastes étendues de forêts tropicales et possèdent une forte valeur sociale et environnementale. Soumis à des contraintes et opportunités variées, ils sont de nos jours le siège de nombreuses transformations territoriales. Ces transformations sont complexes et multiformes. Elles impliquent l'adoption de nouveaux modes de production et de consommation, le réajustement des formes d'organisation sociale et des dynamiques de réaffirmation identitaire et territoriale. Or les liens entre tous ces processus sont encore mal compris, et rendent délicate la compréhension des dynamiques d'adaptation des systèmes amérindiens de gestion des ressources communes.
Les territoires amérindiens couvrent de vastes étendues de forêts tropicales et possèdent une forte valeur sociale et environnementale. Soumis à des contraintes et opportunités variées, ils sont de nos jours le siège de nombreuses transformations territoriales. Ces transformations sont complexes et multiformes. Elles impliquent l'adoption de nouveaux modes de production et de consommation, le réajustement des formes d'organisation sociale et des ...

GUYANE ; AMERINDIEN ; PEUPLE ET MINORITE ; RESSOURCES NATURELLES ; FORET ; CAMOPI ; IDENTITE CULTURELLE ; MODE DE VIE ; WAYAMPI ; ETHNOLOGIE ; VIE LOCALE ; PARC NATUREL ; ASSISES DES OUTRE-MER ; CULTURE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 692 p.
Cote : R1260-VP0

Thèse pour le doctorat en science politique présentée et soutenue le 6 septembre 2010

GUYANE ; SAINT LAURENT DU MARONI ; VIE POLITIQUE LOCALE ; HISTOIRE ; SCIENCES POLITIQUES ; POLITIQUE COLONIALE ; PEUPLE ET MINORITE ; DEPARTEMENTALISATION ; DISCRIMINATION RACIALE ; AMERINDIEN ; NOIR MARRON ; SOCIOLOGIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. Vol.18 - n° n°2 - 31 p.
Cote : A5485-QS2

Les dynamiques socio-spatiales dans le bassin hydrographique du Maroni (frontière entre la Guyane française et le Surinam) éclairent le croisement des champs disciplinaires migration et environnement. L'évolution de l'organisation spatiale des groupes de Marrons établis sur les rives du Maroni depuis le XVIIIe siècle, est indissociable de la capacité de mobilité. Elle reste une condition d'exploitation des ressources - aurifères dans la vallée et commerciales dans l'estuaire - elle est un enjeu chargé de ressources sociales et d'appropriation territoriale qui participe de la formation d'espaces relationnels.
Les dynamiques socio-spatiales dans le bassin hydrographique du Maroni (frontière entre la Guyane française et le Surinam) éclairent le croisement des champs disciplinaires migration et environnement. L'évolution de l'organisation spatiale des groupes de Marrons établis sur les rives du Maroni depuis le XVIIIe siècle, est indissociable de la capacité de mobilité. Elle reste une condition d'exploitation des ressources - aurifères dans la vallée ...

GUYANE ; MARONI ; SURINAM ; PEUPLEMENT ; EXODE RURAL ; MIGRATION INTERIEURE ; NOIR MARRON ; PEUPLE ET MINORITE ; COMMUNE ; PROBLEME FONCIER ; ORPAILLAGE ; COMMUNAUTE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. Volume 26 - n° n°1 - 22 p.
Cote : A6145-IN3

La multiplication des sites communautaires, des forums, des sites de rencontres et de blogs transforme la production de l’information dans les diasporas noires. L’internaute de Harlem, Chicago, Atlanta, peut se « rendre » à Niamey, Lagos Harare, Kingston et Brixton en naviguant sur la toile. Il se crée des routes, des circuits, des passages obligés, des outils de transports et des manières de circuler dans l’espace Internet. En Europe et aux États-Unis, l’activité médiatique des diasporas noires est très importante : on recense entre 2006 et 2009, au moins 500 médias créés.
La multiplication des sites communautaires, des forums, des sites de rencontres et de blogs transforme la production de l’information dans les diasporas noires. L’internaute de Harlem, Chicago, Atlanta, peut se « rendre » à Niamey, Lagos Harare, Kingston et Brixton en naviguant sur la toile. Il se crée des routes, des circuits, des passages obligés, des outils de transports et des manières de circuler dans l’espace Internet. En Europe et aux ...

INTERNET ; MEDIA ; PEUPLE ET MINORITE ; ETUDE SOCIOLOGIQUE ; IDENTITE CULTURELLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. vol. 29 - n° n°1 - 20 p.
Cote : A7572-QS2

La Guyane française, entre Surinam et Brésil, reçoit des flux démographiques, économiques, culturels qui traversent les frontières héritées de l’histoire coloniale. Quelques groupes amérindiens s’inscrivent d’une manière particulière dans ce dispositif, pratiquant de longue date et jusqu’à aujourd’hui des déplacements de part et d’autre de la frontière politique. L’exemple des Karipuna établis dans le Brésil frontalier et venant travailler en Guyane illustre la place singulière occupée par ces groupes, mais aussi les effets de l’imposition d’une frontière qui était restée jusqu’alors virtuelle. Ces populations sont alors passées du statut d’Indiens véritablement « trans-frontaliers », bénéficiant de privilèges d’accès au territoire français, à celui de « migrants brésiliens », auxquels l’État applique des règles renforcées de limitation des mobilités, et ils endossent malgré eux le stéréotype dépréciatif aujourd’hui appliqué aux autres migrants brésiliens en Guyane.
La Guyane française, entre Surinam et Brésil, reçoit des flux démographiques, économiques, culturels qui traversent les frontières héritées de l’histoire coloniale. Quelques groupes amérindiens s’inscrivent d’une manière particulière dans ce dispositif, pratiquant de longue date et jusqu’à aujourd’hui des déplacements de part et d’autre de la frontière politique. L’exemple des Karipuna établis dans le Brésil frontalier et venant travailler en ...

GUYANE ; MIGRATION ; POPULATION ; BRESIL ; SAINT GEORGES DE L'OYAPOCK ; AMERINDIEN ; PEUPLE ET MINORITE ; FRONTIERE

... Lire [+]

Z