m
0

Documents  OCEAN INDIEN | enregistrements trouvés : 339

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 102 p.
Cote : R2038-AG0

Dans la région de l'Océan Indien, les pays insulaires qui composent la Commission de l'Océan Indien, sont confrontés à de nombreux enjeux qui impactent leur filière agricole et par conséquent leur développement, à travers l'importance de ce secteur et la place qu'il occupe dans ces économies. Ces défis remettent en cause la sécurité alimentaire de ces Etats, mais également leurs capacités à protéger la biodiversité locale et à s'adapter au changement climatique. La recherche agronomique pour le développement s'efforce, à travers les projets qu'elle élabore et implémente en coopération avec d'autres acteurs du développement, qui représentent une grande diversité dans la zone, d'apporter des réponses aux problématiques qu'elle identifie et à leurs effets. Ces initiatives permettent d'apporter des solutions tant en amont des enjeux, que pour palier à leurs effets, et peuvent avoir un impact à différentes échelles géographiques. Mais dans une zone composée de pays connaissant de grandes disparités tant économiques, que politiques, où les strates diplomatiques se superposent mais dont les défis sont communs, la recherche agronomique et ses partenaires se retrouvent confrontés à des éléments qui freinent leurs possibilités de coopération et de mise en oeuvre des projets. Dans ce contexte, la Plateforme Régionale de Recherche Agronomique pour le Développement ambitionne de réduire l'impact de ces freins sur les relations entre parties prenantes et la mise en oeuvre de projets. Pour cela, elle propose une facilitation des échanges de données et une réduction de l'asymétrie d'information sur les activités et possibles apports de la recherche agronomique. Elle met ainsi en place des outils qu'elle met à disposition des partenaires, permettant de répertorier, de structurer et d'analyser les initiatives, leurs résultats et le rôle des acteurs dans la zone.
Dans la région de l'Océan Indien, les pays insulaires qui composent la Commission de l'Océan Indien, sont confrontés à de nombreux enjeux qui impactent leur filière agricole et par conséquent leur développement, à travers l'importance de ce secteur et la place qu'il occupe dans ces économies. Ces défis remettent en cause la sécurité alimentaire de ces Etats, mais également leurs capacités à protéger la biodiversité locale et à s'adapter au ...

OCEAN INDIEN ; LA REUNION ; MAYOTTE ; AGRICULTURE ; DEVELOPPEMENT DURABLE ; COOPERATION AGRICOLE ; COOPERATION INTERREGIONALE ; ECONOMIE AGRICOLE ; CENTRE DE COOPERATION INTERNATIONALE EN RECHERCHE AGRONOMIQUE POUR LE DEVELOPPEMENT ; RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ; ENVIRONNEMENT ; ALIMENTATION ; COMMISSION DE L'OCEAN INDIEN

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- np.
Cote : R0865-QI3

Colloque organisé les 29,30 septembre et 1er octobre à Saint Denis de la Réunion

OCEAN INDIEN ; RELATIONS INTERNATIONALES ; POLITIQUE INTERNATIONALE ; ECONOMIE INTERNATIONALE ; INDONESIE ; INDE ; DEFENSE ; GEOPOLITIQUE ; DESARMEMENT ; SECURITE INTERNATIONALE ; COOPERATION INTERREGIONALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 270 p.
Cote : R0848-QI3

Le 1er avril 1960 la République Française, lors des négogiations préalables à l'indépendance de Madagascar, maintient sa souveraineté sur les îles d'Europa, de Bassas da India, de Juan de Nova, Glorieuse et Tromelin, désignées sous le nom d'îles Eparses. Elles ne possèdent aucun intérêt économique majeur, mais à l'époque un grand intérêt stratégique. Elles sont découvertes par les Portugais dès leur arrivée dans l'océan Indien. Elles ont fait l'objet d'une prise de possession par la France à la fin du XIXe siècle. Elles sont gérées depuis les années 60 sous un régime juridique particulier dans le but d'éviter les tensions avec Madagascar, la République de Maurice et les Comores, qui ont des revendications territoriales sur ces îles. La faune et la flore sont la richesse de ces îles et la possibilité de les inscrire au patrimoine mondial de l'humanité. Cette solution permettrait de sortir de la crise par une gestion commune évoquée par le Président français à Saint-Denis en 1999. Thèse consultable : https://hal.inria.fr/tel-00488929
Le 1er avril 1960 la République Française, lors des négogiations préalables à l'indépendance de Madagascar, maintient sa souveraineté sur les îles d'Europa, de Bassas da India, de Juan de Nova, Glorieuse et Tromelin, désignées sous le nom d'îles Eparses. Elles ne possèdent aucun intérêt économique majeur, mais à l'époque un grand intérêt stratégique. Elles sont découvertes par les Portugais dès leur arrivée dans l'océan Indien. Elles ont fait ...

OCEAN INDIEN ; ILES EPARSES ; THESE ; TERRES AUSTRALES ANTARCTIQUES FRANCAISES ; COOPERATION ; GEOPOLITIQUE ; STATUT JURIDIQUE ; HISTOIRE ; RELATIONS INTERNATIONALES ; POLITIQUE INTERNATIONALE ; MADAGASCAR ; CONTENTIEUX

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 567 p.
Cote : R1267-CA4

Les Aires Marines Protégées (AMPs) sont communément reconnues comme des outils de gestion durable du milieu marin, principalement destinés à la conservation de la biodiversité. L'évaluation de leur efficacité et de leur performance constitue, aujourd'hui, un champ de recherche en pleine expansion qui répond à une demande locale des gestionnaires.
A partir du cas de la Réserve Naturelle Marine de La Réunion, une démarche géographique, basée sur le concept de Territoire, est mise en place pour caractériser et mesurer l'acceptation sociale. Elle passe par la réalisation d'un diagnostic socio-économique, permettant l'identification des enjeux territoriaux des usagers.
Les Aires Marines Protégées (AMPs) sont communément reconnues comme des outils de gestion durable du milieu marin, principalement destinés à la conservation de la biodiversité. L'évaluation de leur efficacité et de leur performance constitue, aujourd'hui, un champ de recherche en pleine expansion qui répond à une demande locale des gestionnaires.
A partir du cas de la Réserve Naturelle Marine de La Réunion, une démarche géographique, basée sur ...

PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT ; PARC NATUREL ; PROTECTION DES SITES ; LA REUNION ; OCEAN INDIEN ; MILIEU MARIN ; MILIEU NATUREL ; BIODIVERSITE ; RESSOURCES NATURELLES ; ECOSYSTEME ; RESERVE NATURELLE MARINE ; AIRE MARINE PROTEGEE

... Lire [+]

Z