m
0

Documents  PRIX DE DETAIL | enregistrements trouvés : 40

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° n°109 - p.271-288
Cote : A3318-FP3

La difficulté à réformer et à déterminer des mesures de remplacement d'un impôt indirect local comme les octrois a permis à ces derniers de survivre un grand nombre d'annèes malgré les critiques. Cependant, l'histoire des octrois ne constitue qu'un exemple permettant d'illustrer la problématique de la réforme fiscale locale qui perdure encore aujourd'hui pour d'autres impôts locaux tels que la taxe professionnelle.

FISCALITE LOCALE ; IMPOT DIRECT ; PRIX DE DETAIL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n° 1304 - 4 p.
Cote : A3767-EG7

Déjà très élevés, les écarts de prix à la consommation entre la métropole et les départements d'outre-mer le sont encore plus si l'on y intègre les modes de consommation très différents de ces territoires. Selon l'Insee, en 2010, les prix sont plus élevés dans les départements d'outre-mer qu'en France métropolitaine, de + 13 % en Guyane à + 6 % à La Réunion.

DEPARTEMENT D'OUTRE MER ; METROPOLE ; PRIX ; COMPARAISON ; PRIX DE DETAIL ; COUT DE LA VIE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°1304 - 4 p.
Cote : A5574-EG7

En 2010, les prix sont plus élevés dans les départements d’outre-mer qu’en France métropolitaine, de + 13 % en Guyane à + 6 % à La Réunion.

PRIX ; DEPARTEMENT D'OUTRE MER ; FRANCE METROPOLITAINE ; COMPARAISON ; MODE DE VIE ; CONSOMMATION DES MENAGES ; PRIX DE VENTE ; COUT DE LA VIE ; PRIX DE DETAIL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°62 - 4 p.
Cote : A5171-EG6

Les prix augmentent en moyenne de 1,4 % sur l’année 2012. Après un début d’année où les prix sont restés très modérés en particulier dans l’alimentation, l’inflation est repartie à la hausse au second semestre.

INFLATION ; MAYOTTE ; PRIX ; STATISTIQUE ; PRIX DE DETAIL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°63 - 4 p.
Cote : A5254-EG6

En mars 2013, les prix à la consommation à Mayotte reculent de 0,4 %, suite à la baisse des prix des services aux ménages. Depuis le début de l’année 2013, les prix baissent légèrement (– 0,3 %), mais ils augmentent de 2,3%sur un an (mars 2013 / mars 2012).

MAYOTTE ; PRIX ; INFLATION ; PRIX DE DETAIL ; STATISTIQUE ; INDICE DES PRIX ; PRODUIT ALIMENTAIRE ; PRODUIT INDUSTRIEL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°71 - 2 p.
Cote : A5637-EG7

Après + 1,4 % en 2012, les prix augmentent en moyenne de 1,3 % en 2013 à Mayotte. Les produits alimentaires et les services contribuent à la hausse des prix.

MAYOTTE ; INFLATION ; INDICE DES PRIX ; PRIX ; PRODUIT ALIMENTAIRE ; PRIX DE DETAIL ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°1 - 2 p.
Cote : A5775-EG7

En juin 2014, l’indice des prix à la consommation des ménages diminue de 0,2 %. Sur les douze derniers mois, les prix augmentent de 0,1 % à Mayotte et de 0,5 % en France.

MAYOTTE ; INDICE DES PRIX ; PRIX ; PRIX DE DETAIL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°14 - 4 p.
Cote : A6752-EG7

En 2015, l’écart des prix entre La Réunion et la France métropolitaine atteint 7,1 %. Cet écart de prix s’explique en premier lieu par la cherté des produits alimentaires: pour un ménage métropolitain, les prix de l’alimentation sont plus élevés de 37 % à La Réunion, un écart stable depuis 2010. Les communications et la santé sont également plus coûteuses à La Réunion. Dans certain cas, l’offre de produits disponibles localement converge vers celle proposée en métropole (habillement-chaussures, électroménager, produits technologiques); cela a tendance à coûter plus cher au consommateur réunionnais. En revanche, les transports sont devenus plus abordables qu’en métropole.
En 2015, l’écart des prix entre La Réunion et la France métropolitaine atteint 7,1 %. Cet écart de prix s’explique en premier lieu par la cherté des produits alimentaires: pour un ménage métropolitain, les prix de l’alimentation sont plus élevés de 37 % à La Réunion, un écart stable depuis 2010. Les communications et la santé sont également plus coûteuses à La Réunion. Dans certain cas, l’offre de produits disponibles localement converge vers ...

LA REUNION ; FRANCE METROPOLITAINE ; PRIX ; COMPARAISON ; CONSOMMATION DES MENAGES ; PRIX DE DETAIL ; PRODUIT ALIMENTAIRE ; POUVOIR D'ACHAT ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°9 - 4 p.
Cote : A6756-EG7

Pour la première fois à Mayotte, une enquête de comparaison spatiale des prix a été menée en 2015, rejoignant ainsi le dispositif mis en place dans les autres DOM. Cette enquête consiste à comparer, entre différents territoires, les prix de paniers de produits et services représentatifs de la consommation des ménages. Toutefois, la comparaison est plus difficile à Mayotte car la structure de consommation des ménages est encore éloignée de celle constatée en métropole. Par exemple, l’alimentation pèse plus à Mayotte. L’écart de prix mesuré entre Mayotte et la France métropolitaine atteint 6,9% (hors loyers).
Pour la première fois à Mayotte, une enquête de comparaison spatiale des prix a été menée en 2015, rejoignant ainsi le dispositif mis en place dans les autres DOM. Cette enquête consiste à comparer, entre différents territoires, les prix de paniers de produits et services représentatifs de la consommation des ménages. Toutefois, la comparaison est plus difficile à Mayotte car la structure de consommation des ménages est encore éloignée de celle ...

MAYOTTE ; FRANCE METROPOLITAINE ; COMPARAISON ; PRIX ; PRIX DE DETAIL ; CONSOMMATION DES MENAGES ; POUVOIR D'ACHAT ; PRODUIT ALIMENTAIRE ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Z