m
0

Documents  SCIENCES NATURELLES | enregistrements trouvés : 11

O

-A +A

Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 4 p.
Cote : A1010366890-SC1

« Les outre-mer englobent des enjeux majeurs pour notre avenir », souligne Alain Schuhl, directeur général délégué à la science du CNRS. « Et les sujets sont variés, allant de la prévision des impacts du changement climatique, à l’accompagnement de l’adaptation et du futur des populations, en particulier des citoyens des milieux insulaires, mais également à des enjeux d’éducation, de transition énergétique, d’innovation, de cultures, ou encore de conflits d’usages exacerbés notamment en zone littorale ».
La stratégie outre-mer du CNRS devrait commencer fin 2023 avec la construction avec les territoires, d’actions adossées à la feuille de route. Alain Schuhl s’en réjouit. « Le CNRS a légitimité, en tant que premier organisme national de recherche, à être force de proposition et intégrateur des efforts de recherche pour faire émerger des projets ambitieux transdisciplinaires en lien avec les territoires ultramarins et nos partenaires académiques ».
Ambitions de la feuille de route :
- 1ère ambition : Patrimoine Naturel
- 2ème ambition : Sciences avec et pour les Sociétés ultramarines*
- 3ème ambition : Rayonnement international sur les bassins régionaux des Outre-mer
« Les outre-mer englobent des enjeux majeurs pour notre avenir », souligne Alain Schuhl, directeur général délégué à la science du CNRS. « Et les sujets sont variés, allant de la prévision des impacts du changement climatique, à l’accompagnement de l’adaptation et du futur des populations, en particulier des citoyens des milieux insulaires, mais également à des enjeux d’éducation, de transition énergétique, d’innovation, de cultures, ou encore ...

RECHERCHE ; SCIENCES NATURELLES ; SCIENCES HUMAINES ; COOPERATION INTERREGIONALE ; OUTRE MER ; PROGRAMME DE RECHERCHE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

Du XVIe au XIXe siècle, de grands explorateurs prennent la mer pour étudier une nature inconnue aux Européens. D’Amérique du Sud, des îles du Pacifique ou d’Australie, ces navigateurs rapportent des milliers de spécimens vivants, végétaux et animaux, des herbiers remplis et des pages et des pages de carnets de voyage. Le Cours de l’histoire s’intéresse à l’histoire naturelle que les botanistes et scientifiques qui analysaient et classifiaient ce matériel ont choisi de raconter. Les muséums d’histoire naturelle en sont encore imprégnés aujourd’hui et ce sont encore leurs collections que nous découvrons dans ces musées.

Du XVIe au XIXe siècle, de grands explorateurs prennent la mer pour étudier une nature inconnue aux Européens. D’Amérique du Sud, des îles du Pacifique ou d’Australie, ces navigateurs rapportent des milliers de spécimens vivants, végétaux et animaux, des herbiers remplis et des pages et des pages de carnets de voyage. Le Cours de l’histoire s’intéresse à l’histoire naturelle que les botanistes et scientifiques qui analysaient et classifiaient ce ...

AUDIO ; PROGRAMME DE RADIO ; BOTANIQUE ; SCIENCES NATURELLES ; MUSEUM D'HISTOIRE NATURELLE ; MUSEE ; HISTOIRE ; RESSOURCES NATURELLES

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 2 p.
Cote : A8491-SC4

Paul Belloni du Chaillu. Ne cherchez pas, à La Réunion, un établissement scolaire, une place voire même une impasse portant le nom de cet explorateur naturaliste réunionnais. Pour retrouver du Chaillu dans la toponymie, il faut aller au Gabon où le massif du Chaillu perpétue la mémoire de celui dont les dé- couvertes zoologiques, botaniques et ethnologiques ont considérablement fait progresser les connaissances sur le Gabon. Entre autres exploits, Paul Belloni du Chaillu aura été le premier à décrire les gorilles dans leur milieu naturel. Méprisé par les scientifiques de la fin du 19e siècle, l’importance de son travail est aujourd’hui reconnue.
Paul Belloni du Chaillu. Ne cherchez pas, à La Réunion, un établissement scolaire, une place voire même une impasse portant le nom de cet explorateur naturaliste réunionnais. Pour retrouver du Chaillu dans la toponymie, il faut aller au Gabon où le massif du Chaillu perpétue la mémoire de celui dont les dé- couvertes zoologiques, botaniques et ethnologiques ont considérablement fait progresser les connaissances sur le Gabon. Entre autres ...

LA REUNION ; HISTOIRE ; SIECLE XIX ; PROFESSION SCIENTIFIQUE ; ZOOLOGIE ; SCIENCES NATURELLES ; BOTANIQUE ; AFRIQUE ; GABON

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 1 p.
Cote : A8075-CU4

Ce lieu au charme désuet, près de Paris, évoque les grandes heures de la recherche coloniale. Longtemps à l’abandon, le Jardin d’agronomie tropicale attend son renouveau.

PATRIMOINE CULTUREL ; PATRIMOINE NATUREL ; HISTOIRE ; DEVELOPPEMENT DURABLE ; AGRONOMIE ; SCIENCES NATURELLES ; POLITIQUE COLONIALE ; SIECLE XIX

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 20 p.
Cote : A6851-QJ10

Cet article analyse, dans un premier temps, les principes de droit international qui s’attachent à encadrer les pratiques d’accès et d’utilisation de la biodiversité et des savoirs traditionnels, et les droits qui en découlent pour les communautés autochtones et locales. Il abode ensuite, de quelle manière ces principes sont effectivement mis en œuvre dans l’outre-mer français et en particulier en Guyane, Polynésie française et Nouvelle-Calédonie, seuls territoires où ont été engagées des procédures de ce type. Dans la dernière partie est analysé le rôle et les pouvoirs octroyés aux communautés autochtones et locales de ces territoires dans le cadre du contrôle de l’accès et de l’utilisation des ressources situées sur leur territoire ainsi que de leurs savoirs.
Cet article analyse, dans un premier temps, les principes de droit international qui s’attachent à encadrer les pratiques d’accès et d’utilisation de la biodiversité et des savoirs traditionnels, et les droits qui en découlent pour les communautés autochtones et locales. Il abode ensuite, de quelle manière ces principes sont effectivement mis en œuvre dans l’outre-mer français et en particulier en Guyane, Polynésie française et Nouvelle...

DROIT DES MINORITES ET PEUPLES AUTOCHTONES ; AUTOCHTONE ; BIODIVERSITE ; DROIT INTERNATIONAL ; PLANTE MEDICINALE ; RESSOURCES NATURELLES ; GUYANE ; POLYNESIE FRANCAISE ; NOUVELLE CALEDONIE ; RECHERCHE BIOMEDICALE ; RECHERCHE PHARMACEUTIQUE ; BOTANIQUE ; SCIENCES NATURELLES ; BIOLOGIE ; TRADITION ; COSMETIQUE ; PROPRIETE INTELLECTUELLE ; DROIT D'OUTRE MER ; ASSISES DES OUTRE-MER ; ENVIRONNEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°22130 - 2 p.
Cote : A6649-SC1

Grâce aux nouvelles techniques d'« édition du génome », les hommes sont capables d'éteindre en un clin d'oeil une espèce animale. Mais avec quelles conséquences ?
En complément, article paru sur le blog écologie du Monde du 16/02/2016 : http://ecologie.blog.lemonde.fr/2016/02/16/et-si-on-eradiquait-tous-les-moustiques/

SANTE PUBLIQUE ; RECHERCHE MEDICALE ; INSECTE ; MALADIE ; SCIENCES NATURELLES ; GENETIQUE ; BIOLOGIE ; ECOLOGIE ; ECOSYSTEME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 421 p.
Cote : O4676-RE2

Etude scientifique sur la perle.

PERLICULTURE ; POLYNESIE FRANCAISE ; SCIENCES ; SCIENCES NATURELLES ; TAHITI ; FAUNE ; MILIEU NATUREL ; MALADIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Z