m
0

Documents  TRANSPORT DE MARCHANDISES | enregistrements trouvés : 24

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 1087-1088 - 16 p.
Cote : A8158-QI3

L'initiative chinoise des deux "routes de la soie" a été formulée pour la première fois en 2013 à l'université Nazarbayev au Kazakhstan par le président chinois Xi Jinping lors d'une visite officielle dans ce pays. Il mit alors en relief les bénéfices économiques partagés que sa vision des deux axes traditionnels de pénétration du monde extérieur par la puissance chinoise proposait. Il s'agissait de développer les infrastructures, les flux commerciaux et d'inspirer le sens d'une communauté de destin au sein de quelque soixante-dix pays de la mer Baltique à l'océan Pacifique.
L'initiative chinoise des deux "routes de la soie" a été formulée pour la première fois en 2013 à l'université Nazarbayev au Kazakhstan par le président chinois Xi Jinping lors d'une visite officielle dans ce pays. Il mit alors en relief les bénéfices économiques partagés que sa vision des deux axes traditionnels de pénétration du monde extérieur par la puissance chinoise proposait. Il s'agissait de développer les infrastructures, les flux ...

CHINE ; COOPERATION ECONOMIQUE ; HISTOIRE ; COMMERCE INTERNATIONAL ; COMMERCE MARITIME ; TRANSPORT DE MARCHANDISES ; COOPERATION CULTURELLE ; GEOPOLITIQUE ; DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ; SECURITE INTERNATIONALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°6 - 12 p.
Cote : A7550-CO2

La Polynésie française est une collectivité d’Outre-mer française située à 18 000 km de sa métropole. Elle regroupe 121 îles sur 5 millions de kilomètres carrés pour 270 000 habitants en 2012. Ce petit territoire est fortement dépendant des approvisionnements extérieurs. Le principal moyen d’acheminement des marchandises demeure le transport maritime. En Polynésie française, le fret international transite obligatoirement par deux infrastructures, l’une située au port de Papeete pour le fret maritime, l’autre à l’aéroport de Tahiti-Faaa pour le fret aérien.
La Polynésie française est une collectivité d’Outre-mer française située à 18 000 km de sa métropole. Elle regroupe 121 îles sur 5 millions de kilomètres carrés pour 270 000 habitants en 2012. Ce petit territoire est fortement dépendant des approvisionnements extérieurs. Le principal moyen d’acheminement des marchandises demeure le transport maritime. En Polynésie française, le fret international transite obligatoirement par deux infras...

POLYNESIE FRANCAISE ; STATISTIQUE ; FRET ; TRANSPORT DE MARCHANDISES ; TRANSPORT ; MARCHANDISE ; COMMERCE EXTERIEUR ; IMPORTATION ; ECHANGE COMMERCIAL ; PRODUIT PETROLIER ; EXPORTATION ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 28 p.
Cote : R1714-CO2

La stratégie nationale portuaire en outre-mer, annoncée par le Premier ministre lors du comité interministériel de la mer du 22 octobre 2015, et publiée lors du conseil de coordination interportuaire Antilles-Guyane qui s’est tenu le 1er juin 2016, porte l’ambition de valoriser ce potentiel dans le respect de l’environnement marin et côtier particulièrement riche en outre-mer. Après la création des grands ports maritimes ultramarins, l’État souhaite que la stratégie portuaire donne un nouveau souffle au développement des ports contribuant directement à la création d’emplois et de valeur. Par ailleurs, l’extension prochaine du canal de Panama et les mutations du transport maritime qui en découleront notamment du fait de l’augmentation de la taille des navires, créent de nouvelles opportunités dont il est important que les ports d’outre-mer se saisissent. Déclinée en sept grands objectifs, la stratégie est le résultat d’une intense concertation avec les collectivités territoriales. Elle place la compétitivité portuaire, la préservation de la qualité environnementale de la mer et du littoral et le développement des territoires, au cœur de la politique portuaire dans les outre-mers.
La stratégie nationale portuaire en outre-mer, annoncée par le Premier ministre lors du comité interministériel de la mer du 22 octobre 2015, et publiée lors du conseil de coordination interportuaire Antilles-Guyane qui s’est tenu le 1er juin 2016, porte l’ambition de valoriser ce potentiel dans le respect de l’environnement marin et côtier particulièrement riche en outre-mer. Après la création des grands ports maritimes ultramarins, l’État ...

OUTRE MER ; PORT ; COMPETITIVITE ; TRANSPORT MARITIME ; DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ; CREATION D'EMPLOI ; TRANSPORT DE MARCHANDISES ; TRANSPORT DE VOYAGEURS ; DOMAINE MARITIME ; TOURISME DE CROISIERE ; ECONOMIE DE LA MER ; GUADELOUPE ; GUYANE ; MARTINIQUE ; LA REUNION ; MAYOTTE ; SAINT PIERRE ET MIQUELON ; EQUIPEMENT PORTUAIRE ; TRAFIC PORTUAIRE ; TRANSPORT ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°552 - 31 p.
Cote : P0923-QI3

Le Sénat est saisi de deux projets de loi : le projet de loi n° 153 (2015-2016) autorisant l'approbation de l'accord entre la France et le Brésil concernant les transports routiers internationaux de voyageurs et de marchandises et le projet de loi n° 298 (2015-2016) autorisant l'approbation de l'accord en vue de l'établissement d'un régime spécial transfrontalier concernant des produits de subsistance. Ces deux accords visent à accompagner l'ouverture du pont sur le fleuve Oyapock, qui marque la frontière entre la Guyane et le Brésil et à rapprocher les communes frontalières de Saint-Georges de l'Oyapock et d'Oiapoque. L'approbation de ces deux accords est attendue pour permettre l'ouverture du pont, pour l'heure fermé à la circulation. En complément, a visionner le documentaire intitulé : "Le Far West de l'Europe : Remous sur le fleuve Oyapock" réalisé par Arte : http://outremers360.com/politique/cooperation-regionale-guyane-le-senat-valide-deux-accords-sur-le-pont-de-loyapock/
Le Sénat est saisi de deux projets de loi : le projet de loi n° 153 (2015-2016) autorisant l'approbation de l'accord entre la France et le Brésil concernant les transports routiers internationaux de voyageurs et de marchandises et le projet de loi n° 298 (2015-2016) autorisant l'approbation de l'accord en vue de l'établissement d'un régime spécial transfrontalier concernant des produits de subsistance. Ces deux accords visent à accompagner ...

BRESIL ; GUYANE ; SAINT GEORGES DE L'OYAPOCK ; PONT ; VOIE DE COMMUNICATION ; TRANSPORT DE VOYAGEURS ; TRANSPORT DE MARCHANDISES ; COOPERATION ECONOMIQUE ; COOPERATION COMMERCIALE ; ECHANGE COMMERCIAL ; FRONTIERE ; POLITIQUE INTERNATIONALE ; TRANSPORT ROUTIER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°17039 - 1 p.
Cote : A6671-CO2

Par une requête, un mémoire en réplique et un nouveau mémoire, enregistrés les 2 novembre, 17 décembre 2015 et 24 janvier, la Confédération des armateurs de Polynésie française (CAP) avait demandé au Conseil d’État de déclarer la loi du Pays relative à l’organisation du transport interinsulaire maritime et aérien non conforme au bloc de légalité défini dans la loi organique du 27 février 2004. Le Conseil d’État après avoir examiné le dossier présenté par la CAP a finalement rejeté sa demande. Explications.
- Conseil d'Etat, 12 Février 2016, n°394344, Confédération des armateurs de Polynésie française, Présidence de la Polynésie française en pièce jointe
Par une requête, un mémoire en réplique et un nouveau mémoire, enregistrés les 2 novembre, 17 décembre 2015 et 24 janvier, la Confédération des armateurs de Polynésie française (CAP) avait demandé au Conseil d’État de déclarer la loi du Pays relative à l’organisation du transport interinsulaire maritime et aérien non conforme au bloc de légalité défini dans la loi organique du 27 février 2004. Le Conseil d’État après avoir examiné le dossier ...

CONSEIL D'ETAT ; JURISPRUDENCE ; TRANSPORT MARITIME ; POLYNESIE FRANCAISE ; OUTRE MER ; LOI DU PAYS ; CONTINUITE TERRITORIALE ; TRANSPORT DE VOYAGEURS ; TRANSPORT DE MARCHANDISES

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°15-026/14-109/01 - 292 p.
Cote : R1605-CO2

La desserte maritime en " fret " de Saint-Pierre-et-Miquelon, archipel français situé près de Terre-Neuve au Canada, et peuplé d’environ 6 300 personnes, a donné lieu à de nombreuses missions d’inspection. La dernière, de juin 2011, proposait de dénoncer la délégation actuelle de service public (DSP) conclue en 2009 pour 7 ans à des conditions jugées défavorables pour l’État et recommandait une organisation de la desserte plus efficace. L’État n’a pas souhaité mettre en œuvre l’ensemble de ces mesures qui auraient ouvert une situation de conflit avec le titulaire de la DSP, une société du groupe " Girardin ". L’IGA et le CGEDD ont été alors sollicités pour proposer des solutions tenant compte des études précédentes mais aussi de deux évènements nouveaux : un projet d’acquisition de deux ferries par le Conseil territorial de l’archipel, pour rejoindre les deux îles Saint-Pierre et Miquelon à Terre-Neuve, et un projet de grand port de transbordement de bateaux transatlantiques à bateaux côtiers pour desservir le golfe du Saint-Laurent. Rapport consultable sur le site du CGEDD
La desserte maritime en " fret " de Saint-Pierre-et-Miquelon, archipel français situé près de Terre-Neuve au Canada, et peuplé d’environ 6 300 personnes, a donné lieu à de nombreuses missions d’inspection. La dernière, de juin 2011, proposait de dénoncer la délégation actuelle de service public (DSP) conclue en 2009 pour 7 ans à des conditions jugées défavorables pour l’État et recommandait une organisation de la desserte plus efficace. L’État ...

SAINT PIERRE ET MIQUELON ; TRANSPORT MARITIME ; FRET ; TRANSPORT DE MARCHANDISES ; DESSERTE MARITIME ; NAVIRE ; CANADA ; DELEGATION DE SERVICE PUBLIC ; EQUIPEMENT PORTUAIRE ; AIDE DE L'ETAT ; ASSISES DES OUTRE-MER ; TRANSPORT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 38 p.
Cote : T40-EG8

Dans le cadre d'une procédure ouverte par l'Autorité de la concurrence, les compagnies maritimes CMA-CGM, Maersk, Marfret et WEC Lines prennent des engagements permettant d'insuffler davantage de concurrence dans le transport par mer de marchandises entre l'Europe du nord et les Antilles françaises (Guadeloupe, Martinique, Saint Barthélemy, Saint-Martin). Les engagements obtenus par l'Autorité de la concurrence auprès de 4 compagnies maritimes permettront de ranimer la concurrence et de favoriser la baisse des prix des produits consommés par les Antillais.
En complément, article de presse : fxgpariscaraibe.com du 25/06/2013 : http://www.fxgpariscaraibe.com/article-fret-maritime-et-concurrence-118712858.html
Dans le cadre d'une procédure ouverte par l'Autorité de la concurrence, les compagnies maritimes CMA-CGM, Maersk, Marfret et WEC Lines prennent des engagements permettant d'insuffler davantage de concurrence dans le transport par mer de marchandises entre l'Europe du nord et les Antilles françaises (Guadeloupe, Martinique, Saint Barthélemy, Saint-Martin). Les engagements obtenus par l'Autorité de la concurrence auprès de 4 compagnies maritimes ...

CONCURRENCE ; COMPAGNIE GENERALE MARITIME ; PRIX ; TRANSPORT DE MARCHANDISES ; FRET ; ANTILLES FRANCAISES ; TRANSPORT MARITIME ; TRANSPORT ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- p.3628
Cote : QE218-CO2

M. Serge Letchimy attire l'attention de M. le ministre délégué auprès de la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche, sur la mise en place du "paquet routier européen" dans la région Martinique.

MARTINIQUE ; TRANSPORT ROUTIER ; TRANSPORT DE MARCHANDISES ; ENTREPRISE PRIVEE ; TRANSPORT ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° n°1 - 14 p.
Cote : A5172-CO2

La Polynésie française, de part son insularité, est particulièrement dépendante des échanges mondiaux de marchandises, aussi appelés " fret ". Les caractéristiques de ce fret évoluent peu en 12 ans. En effet, même si les volumes concernés fluctuent, avec une diminution des volumes importés et une augmentation des volumes exportés entre 2007 et 2011, le transport maritime demeure le principal moyen d’acheminement des marchandises et la partition entre le fret aérien et maritime reste stable entre 2000 et 2011.
Cette étude veut montrer l’importance du fret international dans une économie isolée au
coeur du Pacifique Sud. Quels sont les produits les plus achetés et les plus vendus ?
Quels sont les partenaires privilégiés de la Polynésie française ? Quel est le prix du fret relatif aux importations ?
La Polynésie française, de part son insularité, est particulièrement dépendante des échanges mondiaux de marchandises, aussi appelés " fret ". Les caractéristiques de ce fret évoluent peu en 12 ans. En effet, même si les volumes concernés fluctuent, avec une diminution des volumes importés et une augmentation des volumes exportés entre 2007 et 2011, le transport maritime demeure le principal moyen d’acheminement des marchandises et la partition ...

FRET ; TRANSPORT DE MARCHANDISES ; STATISTIQUE ; POLYNESIE FRANCAISE ; COMMERCE EXTERIEUR ; IMPORTATION ; MARCHANDISE ; TRANSPORT ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Z