m
0

Documents  VACCINATION | enregistrements trouvés : 23

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 82 p.
Cote : R1788-QS4

Cette thèse décrit les maladies les plus fréquentes touchant les enfants de moins de 5 ans dans la commune de Camopi : les « classiques » rhinopharyngites et gastroentérites arrivent en tête, mais certaines constatations sont préoccupantes…

GUYANE ; SANTE PUBLIQUE ; MORTALITE INFANTILE ; CAMOPI ; AMERINDIEN ; THESE ; MODE DE VIE ; MEDECINE PARALLELE ; VACCINATION ; ENFANT ; ASSISES DES OUTRE-MER ; SANTE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° n° 426 - 10 p.
Cote : A9099-QS4

L’intérêt de la vaccination dans la lutte contre les maladies infectieuses ne cesse d’être remis en question, notamment en raison de l’aluminium utilisé dans les adjuvants. Face à ce sujet hautement polémique, le désarroi des parents, qui ne savent plus s’ils protègent réellement leurs enfants en suivant le calendrier réglementaire… En Polynésie, ce ne sont plus huit, mais onze piqûres qui sont désormais obligatoires, depuis 2019. Alors, les vaccins représentent-ils un danger pour notre progéniture ? À l’heure de la recrudescence des épidémies mondiales, les pédiatres sont catégoriques : ils sont définitivement une priorité de santé publique.
L’intérêt de la vaccination dans la lutte contre les maladies infectieuses ne cesse d’être remis en question, notamment en raison de l’aluminium utilisé dans les adjuvants. Face à ce sujet hautement polémique, le désarroi des parents, qui ne savent plus s’ils protègent réellement leurs enfants en suivant le calendrier réglementaire… En Polynésie, ce ne sont plus huit, mais onze piqûres qui sont désormais obligatoires, depuis 2019. Alors, les ...

SANTE ; SANTE PUBLIQUE ; VACCINATION ; POLYNESIE FRANCAISE ; DENGUE ; EPIDEMIE ; CHIKUNGUNYA ; MALADIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° n° 404 - 17 p.
Cote : A4020-QS4

Sommaire :

- Introduction (Élodie Aïna, Yves Géry)
- Prévention dans les Dom : adapter les campagnes de communication au contexte local (Élodie Aïna)
- Guyane : état de santé des populations et pratiques de promotion de la santé (Mélina Bailleux)
- La Réunion : état de santé des populations et pratiques de promotion de la santé (Christine Catteau, Laurence Pourchez)
- Pour en savoir plus - Bibliographie (Sandra Kerzanet, Bruno Moutoussamy)
Sommaire :

- Introduction (Élodie Aïna, Yves Géry)
- Prévention dans les Dom : adapter les campagnes de communication au contexte local (Élodie Aïna)
- Guyane : état de santé des populations et pratiques de promotion de la santé (Mélina Bailleux)
- La Réunion : état de santé des populations et pratiques de promotion de la santé (Christine Catteau, Laurence Pourchez)
- Pour en savoir plus - Bibliographie (Sandra Kerzanet, Bruno Moutoussamy)

GUYANE ; LA REUNION ; MALADIE ; SANTE ; SANTE PUBLIQUE ; POLITIQUE DE LA SANTE ; SYNDROME IMMUNODEFICITAIRE ACQUIS ; MALADIE CARDIO VASCULAIRE ; CANCER ; VACCINATION ; COOPERATION INTERREGIONALE ; DEMOGRAPHIE ; ASSISES DES OUTRE-MER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 137 p.
Cote : R1907-EN7

L’assemblée de la Polynésie française a étudié jeudi 29 novembre 2018, en séance plénière un rapport de la Commission d’évaluation des politiques publiques (CEPP) consacré à la médecine scolaire en Polynésie française. En complément site de L'Assemblée de la Polynésie française : cliquer ici
- Articles : Radio1 Tahiti du 27 novembre 2018 : cliquer ici
L’assemblée de la Polynésie française a étudié jeudi 29 novembre 2018, en séance plénière un rapport de la Commission d’évaluation des politiques publiques (CEPP) consacré à la médecine scolaire en Polynésie française. En complément site de L'Assemblée de la Polynésie française : cliquer ici
- Articles : Radio1 Tahiti du 27 novembre 2018 : cliquer ici...

POLYNESIE FRANCAISE ; POLITIQUE PUBLIQUE ; MEDECINE SCOLAIRE ; SANTE PUBLIQUE ; ECOLE ; ETABLISSEMENT SCOLAIRE ; ENFANT ; ADOLESCENT ; SCOLARISATION ; SOIN MEDICAL ; MEDECINE PREVENTIVE ; VACCINATION ; MEDECIN ; INFIRMIER ; EVALUATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH


Cote : R1935-QS2

La connaissance de l’état de santé de la population est une nécessité dans l’élaboration d’une politique de santé. Dans le cadre de la convention entre l’ARS OI et l’ORS OI concernant sa mission d’observation, l’ORS OI a été sollicité afin de mettre en œuvre un tableau de bord sur la petite enfance, l’enfance et l’adolescence à Mayotte. L’objectif principal de ce tableau de bord est de mettre à disposition les données disponibles sur la petite enfance, l’enfance et l’adolescence à Mayotte, à une période donnée.
La connaissance de l’état de santé de la population est une nécessité dans l’élaboration d’une politique de santé. Dans le cadre de la convention entre l’ARS OI et l’ORS OI concernant sa mission d’observation, l’ORS OI a été sollicité afin de mettre en œuvre un tableau de bord sur la petite enfance, l’enfance et l’adolescence à Mayotte. L’objectif principal de ce tableau de bord est de mettre à disposition les données disponibles sur la petite ...

MAYOTTE ; ENFANT ; STATISTIQUE ; SANTE ; ADOLESCENT ; CONDITION DE VIE ; SCOLARITE ; PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE ; SCOLARISATION ; ASSISTANTE MATERNELLE ; FAMILLE ; NAISSANCE ; MALADIE ; DROGUE ; VACCINATION ; ENFANT MALTRAITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 33 p.
Cote : R0294-QS4


Les efforts importants de vaccination menés par la plupart des pays des Amériques ont permis d’aboutir au contrôle de la circulation du virus endémique de la rougeole. À ce jour, la Guyane reste le seul territoire d’Amérique du Sud “en dehors” du plan régional d’élimination de la rougeole promu par l’Organisation mondiale de la santé. En janvier 2003, suite à la survenue d’un cas suspect de rougeole à la frontière entre la Guyane et le Brésil, l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) a demandé aux autorités sanitaires de Guyane de documenter rapidement l’existence (ou non) d’une circulation du virus rougeoleux en Guyane et d’évaluer l’effort restant à fournir par les services de vaccination pour généraliser une couverture vaccinale contre la rougeole supérieure ou égale à 95 % sur l’ensemble du territoire. D’autre part, la survenue de deux épidémies de coqueluche successives en mars et décembre 2001 et le constat d’une couverture vaccinale très insuffisante par 4 doses de vaccin anti-coquelucheux sur tout le territoire ont amené à évaluer également les activités de vaccination contre la coqueluche.
Les résultats de cette enquête ont ainsi montré que la plupart des services de santé ne parviennent pas à maintenir une couverture vaccinale suffisante pour interrompre la circulation du virus rougeoleux. De même, la vaccination par 4 doses de coqueluche reste très insuffisante malgré les campagnes de vaccination menées en 2002. Ainsi, le risque de survenue d’épidémies, souvent mortelles pour les nourrissons, reste élevé en Guyane.




Les efforts importants de vaccination menés par la plupart des pays des Amériques ont permis d’aboutir au contrôle de la circulation du virus endémique de la rougeole. À ce jour, la Guyane reste le seul territoire d’Amérique du Sud “en dehors” du plan régional d’élimination de la rougeole promu par l’Organisation mondiale de la santé. En janvier 2003, suite à la survenue d’un cas suspect de rougeole à la frontière entre la Guyane et le Brésil, ...

GUYANE ; SANTE PUBLIQUE ; VACCINATION ; VACCIN ; ENFANT ; ADOLESCENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 10 p.
Cote : R0300-QS4


Suite à la survenue d’un cas d’hépatite A mortelle chez un enfant de 12 ans, la DSDS de Guyane a réalisé une investigation épidémiologique et environnementale, afin de dépister un éventuel phénomène épidémique, de détecter une situation à risque de transmission secondaire et de proposer des recommandations pour la prévention des infections par le VHA adaptées au contexte de la Guyane.

La recherche d’autres cas d’hépatite A a été conduite auprès des laboratoires privés et hospitaliers de l’île de Cayenne. Des enquêtes environnementales ont été réalisées au domicile du cas et dans les deux villages où résident les cas ayant un lien avec le cas signalé.






Suite à la survenue d’un cas d’hépatite A mortelle chez un enfant de 12 ans, la DSDS de Guyane a réalisé une investigation épidémiologique et environnementale, afin de dépister un éventuel phénomène épidémique, de détecter une situation à risque de transmission secondaire et de proposer des recommandations pour la prévention des infections par le VHA adaptées au contexte de la Guyane.

La recherche d’autres cas d’hépatite A a été conduite ...

GUYANE ; SANTE PUBLIQUE ; VACCINATION ; VACCIN ; ENFANT ; ADOLESCENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 84 p.
Cote : R0232-QS4


- La croissance démographique rapide, les mouvements de population importants et les difficultés d'accès aux soins constatées en Guyane rendent indispensables l'évaluation régulière de la couverture vaccinale et l'adaptation permanente des stratégies vaccinales.
Dans les communes du littoral, une enquête par sondage en grappe, s'inspirant de la méthode établie par l'OMS, a été réalisée du 9 au 20 octobre 2000 dans les tranches d'âge 2-3 ans, 7-8 ans, 12-15 ans pour tous les antigènes du calendrier vaccinal et chez les plus de 15 ans pour la fièvre jaune. Dans les communes de l'intérieur où les effectifs de la population sont trop faibles pour envisager cette approche, une évaluation exhaustive en milieu scolaire a été réalisée auprès des enfants âgés de 7 à 8 ans les semaines suivantes. Les résultats ont été systématiquement comparés à ceux de la dernière enquête réalisée en 1991 afin de mesurer l'évolution de la couverture vaccinale. Dans la zone littorale, une amélioration a été observée uniquement pour la couverture vaccinale à 24 mois par le vaccin anti-amarile qui est passée de 34% à 61% en 10 ans.. La couverture vaccinale à 24 mois contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole se maintient inférieure à 70% depuis 10 ans. La vaccination par 4 injections DTCoq-Polio est retrouvée basse, 1 enfant sur 2 seulement étant correctement vacciné à 24 mois, 61% à 12 ans. La vaccination précoce par le BCG, en constante diminution, est très insuffisante, 10% seulement des enfants étant vaccinés avant 1 mois. Les résultats retrouvés dans toute la région du fleuve Maroni, sont plus mauvais pour l'ensemble des vaccinations. Les couvertures vaccinale à 24 mois varient de 45% à 72% pour le BCG, de 21% à 33% pour 4 doses de coqueluche, de 46% à 61% pour la Rougeole et de 3% à 38% pour la Fièvre Jaune.



- La croissance démographique rapide, les mouvements de population importants et les difficultés d'accès aux soins constatées en Guyane rendent indispensables l'évaluation régulière de la couverture vaccinale et l'adaptation permanente des stratégies vaccinales.
Dans les communes du littoral, une enquête par sondage en grappe, s'inspirant de la méthode établie par l'OMS, a été réalisée du 9 au 20 octobre 2000 dans les tranches d'âge 2-3 ans, ...

GUYANE ; SANTE PUBLIQUE ; VACCINATION ; VACCIN ; ENFANT ; ADOLESCENT

... Lire [+]

Z